Johnson (Pierre Marc)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de loi (avocat) et homme de sciences (médecin) né en 1946 (5 juillet) à Montréal.

Études au Collège Stanislas de Outremont-CSO, au Collège de Saint-Laurent, au Collège Jean-de-Brébeuf, à l'Université de Montréal-UdeM (droit) et à l'Université de Sherbrooke-UdeS (médecine).
Député du Parti québécois-PQ d'Anjou à l'Assemblée nationale du Québec-ANQ (1976-1987).
Ministre du Travail et de la Main-d'oeuvre (1977-1980), ministre des Consommateurs, Coopératives et Institutions financières (1980-1981), ministre des Affaires sociales (1981-1984) et ministre de la Justice (1984-1985) dans le cabinet de René Lévesque.
Président du Parti québécois (1985-1987).
Premier ministre du Québec (3 octobre 1985 - 12 décembre 1985).
Chef de l'Opposition officielle à l'Assemblée nationale (12 décembre 1985 - 10 novembre 1987).
Le 10 novembre 1987, il annonce sa démission immédiate comme chef de l'opposition officielle, président du Parti québécois et député d'Anjou ; les militants du Parti étaient en désaccord sur sa politique dite d'affirmation nationale qu'ils percevaient comme le report du projet de souveraineté cher aux membres du Parti québécois.
Professeur de droit environnemental à la McGill University et professeur au McGill's Centre for Medicine, Ethics and Law (1987-).
Président de la Commission d'enquête sur le saut-de-mouton de la Concorde (2007).
Fils de Daniel Johnson père. Frère de Daniel Johnson fils. Époux d'Hélène de Kovachich.

  • Distinctions -


Membre de la Société royale du Canada-SRC (1993).
Grand officier de l'Ordre de la Pléiade (2000).
Grand officier de l'Ordre national du Québec-GOONQ (2008).
Doctorat honoris causa de l'Université de Montréal-UdeM (2014)

Voir Québec (province). Scandales. Affaire du saut-de-mouton du boulevard de la Concorde.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)