Kerouac (Jean-Louis dit Ti-Jean et dit Jack »Lebris de, »)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de lettres (romancier, poète et essayiste) né en 1922 (12 mars 1922) à Lowell, Massachusetts, États-Unis.

Descendant d'Urbain-François Le Bihan de Kervoac.
Son nom de baptême était Jean-Louis Lebris de Kérouac donné en l'honneur du baron Alexandre Louis Lebris de Kérouac de Cornouaille, le premier de ses ancêtres à s'établir dans la seigneurie de Rivière-du-Loup-en-Bas (169) vers 1764.
Surnommé Jack par les Américains et Ti-Jean par sa mère.
Son père, Léon-Alcide (Léo) Kérouac est né à Saint-Hubert (Bas-Saint-Laurent) en 1889, et sa mère, Gabrielle-Ange Lévesque, à Saint-Pacôme en 1894 ; ; son grand-père, Jean-Baptiste Kerouac était un agriculteur de Rivière-du-Loup au Québec qui avait émigré aux États-Unis à la fin du 19e siècle pour aller gagner sa vie à Nashua, New Hampshire, États-Unis.
Jack ne commencera à apprendre l'anglais qu'à l'âge de 6 ans.
En 1938, il obtient une bourse pour aller étudier et jouer au football à la Columbia University de New York ; ce qu'il fera au début des années 1940.
Selon des documents rendus publics en 2005, Jack aurait été renvoyé de la Marine des États-Unis en 1943 pour cause de schizophrénie.
En 1950, une lettre (18 pages à interlignes simples de son ami Neil Cassady et décrivant une visite à Denver transforme sa pensée contre-culturelle en une grandiose figure littéraire. Kerouac appelait cette lettre la Joan Anderson letter, une femme qu'il avait brièvement fréquentée. Cette lettre que l'on croyait perdue à jamais a été retrouvée, puis vendue aux enchères le 17 décembre 2014.
Son livre On the Road (1957) est considéré comme l'inspiration de la «Beat generation» aux États-Unis. Cependant, ce serait Herb Caen du San Francisco Chronicle qui, par moquerie, aurait inventé le mot «beatnik» au lendemain de la publication de On the Road.
En août 2001, ses archives (plus de 1 050 pièces dont des manuscrits, 130 cahiers de notes, des lettres, 52 cahiers constituant son journal de 1934 à 1960 et autres effets personnels accumulés entre le moment où il avait onze ans et celui de sa mort) sont cédés à la collection Henry W. et Albert A. Berg de la New York Public Library ; le manuscrit de On the Road dactylographié sur une feuille de papier fin longue de 36,6 m, qui avait été conservé dans la même bibliothèque, ne fait pas partie de cette collection puisqu'il a été acheté au prix de 2,4 millions $US au mois de mai 2001.
Joyce Johnson, a écrit The Voice is All : The Lonely Victory of Jack Kerouac, la biographie de Kerouac ; elle avait été sa conjointe pendant un certain temps ; en 2012, elle était professeure à la Columbia University, elle raconte que son conjoint était atteint d'un doublement de personnalité nanties de deux cultures et de deux langues différentes torturé entre l'ambition et l'auto-immolation.
Plusieurs de ses oeuvres s'inspirent de son héritage canadien-français.
Il a écrit : «When I cry, I cry in French. When I dream, I dream in French».
Il aurait fréquenté pendant un moment, l'actrice américaine Adele Mailer qui, avant d'être actrice était une artiste peintre plutôt bohème.
Décès en 1969 à l'âge de 47 ans à St. Petersburg, Floride, États-Unis.

  • Publications - Liste partielle


Avant la route (roman, 1947)
The Town and the City (1950)
La Nuit est ma femme (Février 1951)
Vision de Cody (écrit en 1951-1952 publié en 1972)
On the Road (écrit en 1952 ; édition expurgée des passages jugés obscènes, New York, 1957 ; réédité sans coupures en 2007)
Maggie Cassidy (1959)
Lonesome Traveller / Le vagabond solitaire (1960)
Doctor Sax (1960)
Big Sur (roman autobiographique, 1962)
Visions of Gérard (1963)
Satori in Paris (1966)
The Naked and the Dead
The Dharma Bums / Les clochards célestes
Desolation Angels / Les anges vagabonds
Beat Generation
Vraie blonde, et autres
Book of Sketches (Penguin Editors, 2006)
Sur la route - Le Rouleau original (version française de On the Road, Gallimard, Paris, 2010)
Livre des esquisses, des carnets - 1952-1954 (La Table Ronde, Paris, 2010)
Maggie Cassidy
Vanity of Duluoz
Vision de Cody (écrit en 1951-1952 publié en 1972)
Sur les traces de Jack Kérouac (Gabriel Anctil, Marie-Sandrine Auger et Franco Nuovo, 2014)
Ma vie est d'hommage (reconstruction de manuscrits par Jean-Christophe Cloutier, textes inédits, Éditions du Boréal, 2016)

  • Filmographie -


On the Road (adaptation du roman du même titre ; réalisation de Walter Salles, 2012) ; présenté au Toronto International Film Festival de 2012.
Big Sur (adaptation cinématographique du roman autobiographique du même titre ; réalisation de Michael Polish, 2014)

Citation :

«Je suis Canadien-français. m'nu au monde à New England.
Quand j'fâcher j'sacre souvent en Français. Quand j'rêve, j'rêve souvent en Français. Quand J'brauille, j'brauille toujours en Français» (Citation prise dans le cahier du Festival international de littérature du 23 septembre au 2 octobre 2016.
«La langue canadienne-française est la plus puissante du monde » (citation par Mario Périard dans Le Devoir du 13 juin 2016, page A6)
Je voué ainque la tristesse tout partout. Bien des foi quand y'a bien du monde qui ri moi j'wé rien droll». Phrase extraite de Ma vie est d'hommage (citation par Mario Périard dans Le Devoir du 13 juin 2016, page A6).

  • Bibliographie -


Kerouac. L'Écriture comme errance (Clément Moisan, Hurtubise, 2010)
Kerouac (Clément Moisan, Hurtubise, 2010)
The Voice is All : The Lonely Victory of Jack Kerouac (Joyce Johnson, 2012).
Sur les traces de Jack Kérouac (Gabriel Anctil, Marie-Sandrine Auger et Franco Nuovo, 2014)


Outils personels

Publicité

(Annonces   .)