Kwasi (Alfred Benjamin)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Kwasi est un jeune homme de race noire venu de Trinidad avec son grand-frère pour rejoindre son père et sa belle-mère ; il étudie et trouve un travail dans une compagnie de télémarketing.

En 2013, à l'occasion d'une virée dans les bars des environs du square Cabot, Kwasi rencontre Nelly qui est sans domicile fixe, c'est à dire qu'elle est une itinérante.
Nellie, 27 ans, est une femme inuite, mère de trois enfants qui vivait à Puvirnituq sur les rives de la baie d'Hudson ; au décès de son mari, elle a décidé de quitter son village et d'y abandonner ses trois enfants à sa belle-famille pour venir vivre à Montréal.
Nellie et Kwasi aboutissent au Open Door, un sanctuaire pour sans-abri logé dans une église anglicane en briques rouges située près du square Cabot en pleine gentrification.
Le refuge sera obligé de plier bagage pour renaître à l'est, dans les environs de la Place des Arts.
Le couple a une vie mouvementée marquée par des événements de violence. Un soir, après une beuverie, le couple en vient presqu'aux coups en face d'un pub de Dorval ; Kwasi empoigne Nellie par le gilet et l'entraîne au sol alors qu'elle crie Stop ! Stop ! Stop ! Kwasi était furieux et disait qu'il faisait tout pour elle, qu'il payait le loyer et qu'elle prenait son argent. Un client d'un restaurant voisin compose le 911 ; les policiers surgissent et bouclent Kwasi qui plaide non coupable à l'accusation de voies de fait ; il est libéré six jours plus tard. eavec l'interdiction d'approcher de Nelly. À peine sorti, Kwasi reprend contact avec Nellie et le couple passe la nuit ensemble. Le couple rencontre la mère de Nelly, puis va boire dans un parc, puis au bar Vegas dans le sous-sol d'un centre commercial. À la sorte du bar, Nellie titube dans la rue devant les voitures et dit qu'elle veut se suicider. Des policiers approchent et un agent les accompagne au seuil de leur immeuble. Dans l'appartement, Kwasi dira s'être installé devant la TV dans le salon et avoir trouvé Nellie une vingtaine de minutes plus tard affalée inconsciente sur le plancher recouvert d'un prélart glacé.. Le lendemain Kwasi se rend à son travail ; lorsqu'il revient le soir, il appelle le 911. Le cou de Nellie est marqué d'un sillon. La position du sillon du cou n'est pas retenu comme le moyen d'un suicide, mais comme celui d'un meurtre. Kwasi sera arrêté, puis reconnu coupable du meurtre non prémédité de Nellie.
Le 18 mai 2015, La police découvre le cadavre de Nellie Angutiguluk, 29 ans, dans la chambre de son appartement de la rue de Nancy dans l'arrondissement Côte-Des-Neiges-Notre-Dame-De-Grâce de Montréal ; vers 1 h 45, elle et son copain étaient rentrés émèchés dans l'appartement de la dame et des voisins affirment avoir entendu une violente dispute du couple; plusieurs semaines plus tard, le copain de madame Angutiguluk, Kwasi Alfred Benjamin, 30 ans, est arrêté par la police et accusé du meurtre prémédité de Madame Angutiguluk ; une semaine avant le meurtre, Benjamin avait été accusé de violence conjugale, puis avait été libéré sous caution.
Le 28 février 2018, un jury reconnaît Benjamin coupable de l'homicide non prémédité de madame Angutiguluk.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)