La Malbaie (municipalité de ville)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Superficie - 470,57 km2.


  • Éphémérides -


1608
Escale de Samuel de Champlain à Cap-à-l'Aigle et à l'embouchure de la rivière qu'il nomme Malle Baye.
1653
Concession d'une seigneurie (du Cap-aux-Oies à 10 arpents au dessous de la rivière Malbaie sur 4 lieues de profondeur) par la Compagnie de la Nouvelle-France à Jean Bourdon qui la nomme Malbaye.
1672
(7 novembre 1672) La seigneurie, reprise à Jean Bourdon pour défaut de coloniser, est reconcédée par l'intendant Talon à Philippe Gauthier de Comporté.
Vers 1676
Comporté cède le tiers de sa seigneurie à Hogeau qui y aménage une scierie
1687
(15 octobre 1687) François Hazeur et Pierre Soumande achètent les 2/3 de la seigneurie.
1688
(12 octobre 1688) Le reste de la seigneurie, saisi sur les biens de Philippe Gauthier de Comporté, est cédé par adjudication à François Hazeur.
1690
L'amiral William Phips fait piller l'établissement de Hazeur.
1700
(28 mai 1700) François Hazeur rachète la part de Pierre Soumande et devient le seul propriétaire de la seigneurie de La Malbaie (136-137).
1708
(30 juin 1708) Au décès de François Hazeur, la seigneurie de La Malbaie (136-137) passe à ses enfants Jean-François Hazeur, Thierry Hazeur (prêtre), Pierre Hazeur (prêtre) et Marie-Ursule Hazeur (mariée à Michel Sarrazin).
1724
(29 octobre 1724) La seigneurie est rachetée par le roi.
1759
(Août 1759) Les troupes britanniques ravagent les fermes de Beaupré, de Baie-Saint-Paul et de la Malbaie afin de couper la ville de Québec de toute source d'approvisionnement et de mettre fin au harcellement que les habitants pratiquent contre l'armée anglaise.
(9 septembre 1759) Deux corps de rangers commandés par le major George Scott débarquent dans la seigneurie de Kamouraska (164) et dans la seigneurie de la Rivière-du-Sud (148h) pour détruire tout ce qui se trouve sur leur passage.
1762
(27 avril 1762) Après la conquête, le gouverneur James Murray divise la seigneurie en deux et la reconcède : la partie est (3 lieues de front sur 3 lieues de profondeur au nord de la rivière Malbaie) va à Malcolm Fraser, officier écossais du 78th Highlanders Regiment, qui lui donne le nom de Mount-Murray, et la partie ouest (au sud de la rivière Malbaie) à John Nairne, officier écossais du 78th Highlanders Regiment, qui lui donne le nom de Murray-Bay ; les deux concessionnaires voulaient ainsi rendre hommage au gouverneur Murray.
1764
Les deux seigneurs s'établissent chacun dans sa seigeurie avec plusieurs de leurs anciens subalternes militaires écossais du 78th Highlanders Regiment (Warren, Harvey, Mackay, Beattie, Blackburn, Langruth, McCosh, McNicol qui épousèrent des Canadiennes françaises)
1766
Construction d'une église protestante.
1774
Fondation de la mission catholique romaine Saint-Étienne et ouverture des registres de la paroisse Saint-Étienne à La Malbaie.
1790
Construction du premier manoir (une maison en bois) pour John Nairne, sur la seigneurie de Mount-Murray.
1794
Arrivée à Cap-à-l'Aigle des premiers colons (deux fils et deux neveux de François Savard) venus de l'île aux Coudres.
1797
(4 septembre 1797) Nomination du premier curé résidant de la paroisse Saint-Étienne.
1798
La seigneurie de Mount-Murray compte plus de 500 habitants.
1806
Inauguration de la première église Sainte-Agnès.
1815
(14 juin) Au décès de Malcolm Fraser, la seigneurie de Mount-Murray échoit par testament olographe à John Malcolm Fraser, son fils issu de sa liaison avec Marguerite Ducros dit Laterreur.
1820
Ouverture d'un chemin entre La Malbaie et Beaupré.
1825
(4 février 1825) Érection canonique de la paroisse Saint-Étienne-de-la-Malbaie ; son territoire couvre la seigneurie de Murray Bay.
1827
Ouverture d'une école bilingue à La Malbaie.
(7 juillet 1827) Début de la construction du manoir Fraser à Cap-à-l'Aigle.
1830
(6 octobre) Érection canonique de la paroisse Sainte-Agnès-de-Murray Bay par détachement de celle de Saint-Étienne-de-la-Malbaie ; son territoire couvre une partie de la seigneurie de Murray-Bay.
1831
Ouverture du chemin entre Cap-à-l'Aigle et Port-au-Saumon.
1832
Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Murray-Bay.
1833
Ouverture des registres de la paroisse Sainte-Agnès. Début de la construction d'une nouvelle église Sainte-Agnès.
1834
Louis Dallaire est le premier colon à s'installer à l'endroit qui deviendra Saint-Fidèle-de-Mont-Murray.
1835
(26 septembre 1835) Nomination du premier curé résidant de Sainte-Agnès.
1837
Fondation de la Société des Vingt-et-Un par Alexis Tremblay dit Picoté et Thomas Simard ; cette société initiera le développement de la région du Saguenay.
1837
Tenue des assises du mouvement patriote.
1840
Fondation de la mission Saint-Fidèle-de-Mont-Murray.
1842
(18 octobre 1842) Inauguration de l'église Sainte-Agnès construite en bois selon des plans de Thomas Baillairgé.
1845
(8 juin 1845) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Étienne-de-la-Malbaie. Constitution de la municipalité de la paroisse de Sainte-Agnès-de-Murray-Bay.
1847
(1 septembre 1847) Abolition de la municipalité de Sainte-Agnès-de-Murray-Bay. Abolition de la municipalité de Saint-Étienne-de-la-Malbaie. Mise en exploitation d'une ligne de bateaux de croisière faisant la navette entre Montréal et le Saguenay ; la compagnie exploitante est la Richelieu and Ontario Navigation Company (plus tard la Canada Steanship Line).
1850
(10 juin 1850) Érection canonique de la paroisse Saint-Fidèle-de-Mount-Murray par détachement de celle de Saint-Étienne-de-la-Malbaie ; son territoire couvre une partie de la seigneurie de Mount-Murray.
1853 Construction de la première chapelle à Saint-Fidèle-de-Mount-Murray. Construction d'un quai sur pilotis à Pointe-au-Pic, ce qui permet aux bateaux de la Richelieu and Ontario Navigation Company d'y faire escale.
1854
(18 décembre) Abolition du régime seigneurial. La seigneurie de Murray-Bay appartient à John Nairne fils.
1855
(1 juillet 1855) Constitution de la municipalité de Sainte-Agnès. Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Étienne-de-la-Malbaie.
(17 septembre 1855) Nomination du premier curé résidant, ouverture des registres de la paroisse Saint-Fidèle-de-Mount-Murray.
(19 septembre 1855) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Fidèle-de-Mount-Murray.
1859 Construction du palais de justice selon des plans de Frederick Preston Rubidge.
(18 juin 1859) La seigneurie de Mount-Murray appartient à John Malcolm Fraser.
1860
Construction du couvent des Soeurs de la charité de Québec à La Malbaie.
Inauguration de l'hôtel Central House, propriété de Georges Duberger.
La seigneurie de Mount-Murray passe à la fille de John Malcolm Fraser, épouse de John Reeves.
1861
Au décès de John McNichol Nairne, la seigneurie de Murray-Bay passe à son épouse.
1867
Construction en bois du temple de la Murray-Bay Protestant Church à Pointe-au-Pic pour les vacanciers appartenant à la religion protestante venant de plus en plus nombreux dans la région.
1869
(30 mars 1869) Érection canonique de la paroisse Saint-Siméon par détachement de celle de Saint-Fidèle-de-Mont-Murray.
1872
Inauguration de la Chamard's Lorne House par Jean-Olivier Chamard à Pointe-au-Pic.
Le pasteur anglican transforme une grange en chapelle de la paroisse St. Peter on the Rock à Cap-à-l'Aigle.
Début du remplacement de la chapelle de Saint-Fidèle-de-Mount-Murray (1853) par une église en pierre.
(Vers 1875)
Fondation de la mission Sainte-Émérentienne dans le secteur Grands-Fonds de la seigneurie de Mount-Murray ; cette mission est desservie par le curé de Saint-Étienne-de-la-Malbaie.
1876
Fondation du quatrième club de golf du Canada, le Murray-Bay Golf Club.
(15 septembre 1876) Arrivée des Soeurs de la charité de Québec qui viennent prendre charge du couvent pour jeunes filles.
(28 décembre 1876) Constitution de la municipalité de Pointe-au-Pic par détachement de celle de la paroisse de Saint-Étienne-de-la-Malbaie.
1881
Inauguration du quai de Cap-à-l'Aigle capable de recevoir les navires de la Richelieu and Ontario Navigation Company (plus tard la Canada Steamship Lines (CSL).
1882
Joseph Cauchon ouvre sa boutique de forgeron et de menuiserie à Rivière-Malbaie.
1883
Inauguration de l'église Saint-Fidèle-de-Mount-Murray.
1884
Le vapeur Saguenay de la Canada Steamship Lines-CSL brûle au large de Pointe-Au-Pic.
Au décès de madame McNicoll Nairne, la seigneurie de Murray-Bay passe à W. E. J. Duggan.
(Juillet 1884) Célébration de la première messe dans l'église Saint-Agnès.
1888
Au décès de John Reeves, la seigneurie de Mount-Murray passe à son fils John Fraser Reeves.
1889
Construction de la chapelle de la Presbyterian Church à Cap-à-l'Aigle.
1892
(Avril) Les glaces emportent le pont de bois jeté sur la rivière Malbaie et 25 maisons du village ; construction d'un pont de fer.
1894
(24 juillet 1894) Inauguration du parcours du Murray-Bay Golf Club.
1896
(18 mars 1896) Constitution de la municipalité du village de La Malbaie par détachement de celle de la paroisse de Saint-Étienne-de-la-Malbaie.
1898
Le Chamard's Lorne House de Pointe-au-Pic ferme ses portes.
1899
Inauguration du premier Manoir Richelieu de Pointe-au-Pic, un hôtel de 250 chambres construit en bois selon des plans des architectes Maxwell et Shattuck par la Richelieu and Ontario Navigation Company (qui deviendra plus tard la Canada Steamship Line) présidée par Rodolphe Forget.
1902
Les titres de la seigneurie de Cap-à-l'Aigle passent à la famille Cabot.
Fondation de la fromagerie Saint-Fidèle par Joseph Bhérer.
La seigneurie de Mount-Murray est vendue par John Fraser Reeves à George Bonner, un commerçant de bois ; la fille de Bonner, Maud Bonner épousera Francis Cabot de New York.
1903
Wilfrid Bhérer commence l'exploitation d'une fromagerie à Saint-Fidèle-de-Mont-Murray.
1904
Inauguration du Château Murray, un hôtel de villégiature construit en bois par John Warren.
1908
La seigneurie de Murray-Bay passe à E. J. Duggan, le frère de W.E.J. Duggan.
1909
Le temple de la Murray-Bay Protestant Church (1867) est recouvert de pierres.
1911
(21 août 1911) Nomination du premier curé résidant de la paroisse Sacré-Coeur de Pointe-au-Pic.
1913
(24 novembre 1913) Érection canonique par détachement de la paroisse Saint-Étienne-de-la-Malbaie, nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse du Sacré-Coeur-de-Jésus.
La Canada Steamship Lines remplace la Richelieu and Ontario Navigation Company dans l'exploitation des bateaux de croisière de Montréal au Saguenay.
1914
Le bureau de poste de Murray-Bay adopte le nom de La Malbaie.
1914-1921
William Taft, le président des États-Unis, est président du Murray-Bay Golf Club.
1916
(3 août 1916) Constitution de la municipalité du village de Cap-à-l'Aigle par détachement de celle de la paroisse de Saint-Étienne-de-la-Malbaie.
1917
Construction de l'église Sacré-Coeur-de-Jésus de Pointe-au-Pic selon des plans de l'architecte Jean-Pierre Ouellet. Les Soeurs antoniennes de Marie ouvrent un pensionnat école.
1919
(1 juillet 1919) Inauguration de la gare et du chemin de fer qui relie La Malbaie à Québec ; ce chemin de fer est exploité par la Quebec, Montmorency, Charlevoix Railway Company.
1922
Construction de l'église anglicane St. Peter on the Rock selon des plans de Jean-Charles Warren pour la communauté estivale anglicane de Cap-à-l'Aigle.
1923
La population de la paroisse Saint-Étienne-de-la-Malbaie est de 4 700 âmes, celle de Sacré-Coeur-de-Jésus, 840, celle de Sainte-Agnès, 1 363, celle de Saint-Fidèle-de-Mount-Murray, 1 184.
1925
Inauguration du terrain de golf du Manoir Richelieu en présence du président des États-Unis, William H. Taft, qui a sa résidence d'été dans les environs pendant une quarantaine d'années. Un tremblement de terre endommage le manoir de Mount-Murray
1926
Les bateaux de la Canada Steamship Lines-CSL cessent d'arrêter au quai de Cap-à-l'Aigle.
1928
(12 septembre 1928) Incendie du Manoir Richelieu et de 6 cottages avoisinants ; ce manoir avait reçu au cours de son existence d'importants personnages du cinéma tels les actrices Jean Harlow et Mary Pickford et les acteurs Charlie Chaplin et Douglas Fairbanks.
1929
(15 juin 1929) Inauguration d'un nouveau Manoir Richelieu (style normand français, 370 chambres) construit selon des plans de l'architecte John Smith Archibald ; William Hugh Coverdale (1871-1949), président de la Canada Steamship Lines-CSL (1922-1949), y assemble une collection de tableaux, aquarelles et gravures illustrant l'histoire du Canada avant la Confédération ; constituée de plus de 1 000 oeuvres, cette collection iconographique était destinée autant à décorer le manoir qu'à préserver un patrimoine collectif. Lorsque, au milieu des années 1960, la Canada Steamship Lines-CSL décida de se départir de ses hôtels, la collection iconographique du Manoir Richelieu passa au Gouvernement du Canada et le mobilier et les objets ethnographiques de l'Hôtel Tadoussac devinrent propriété du Gouvernement du Québec.
1930
Construction du Casino du Manoir Richelieu. La population de La Malbaie est de 2 366 habitants.
(20 février 1935) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Fidèle.
1937
(6 avril 1937) Fondation de la Caisse populaire de Cap-à-l'Aigle.
1938
(19 novembre 1938) Constitution de la municipalité de Rivière-Malbaie par détachement de celle de la paroisse de Saint-Étienne-de-la-Malbaie.
1941
(9 mai) Fondation de la Caisse populaire de Pointe-au-Pic.
1942
Fondation de l'hôpital confié aux Soeurs de la charité de Québec.
(18 janvier) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Étienne-de-la-Malbaie.
1944
Construction de l'Hôpital Saint-Joseph-de-La Malbaie.
(Mai 1944) Tragédie mortelle ; accident aérien ; un avion militaire explose en vol au dessus de Pointe-au-Pic, puis s'écrase dans la rue Charlevoix ; bilan : 4 morts, des militaires anglais.
1949
Incendie de l'église Sainte-Agnès (1806).
Érection canonique de la paroisse Saint-Raphaël-du-Cap-à-l'Aigle par détachement de celle de Saint-Étienne-de-la-Malbaie.
Le manoir de Mount-Murray est démoli.
1950
(1er janvier 1950) Constitution de la municipalité de Saint-Aimé-des-Lacs par détachement de celles de Notre-Dame-des-Monts et de Sainte-Agnès.
(25 janvier) Nomination du premier curé résidant de la paroisse Saint-Raphaël-de Cap-à-l'Aigle.
1952
Inauguration de la nouvelle église Sainte-Agnès.
Milieu des années 1950
Construction du pont Leclerc en remplacement du pont construit en 1892 sur la rivière Malbaie.
1958
(23 janvier) Le village de La Malbaie devient ville.
1960
L'église Sainte-Agnès est classée monument historique.
1961
La population de Cap-à-l'Aigle est de 659 habitants. La population de La Malbaie est de 2 580 habitants
1962
Fermeture du couvent pour jeunes filles dirigé par les Soeurs de la charité de Québec depuis 1876.
1963
Établissement d'une usine de transformation de l'aluminium à Rivière-Malbaie.
1965
Annexion de la municipalité de Saint-Étienne-de-la-Malbaie par la ville de La Malbaie.
1966
La Canada Steamship Lines-CSL abandonne l'exploitation de ses bateaux de croisière entre Montréal et le Haut-Saguenay.
1968
La fromagerie fondée en 1903 par Wilfrid Bhérer, puis acquise en 1933 par Joseph Tremblay, époux de Blanche Bhérer, la petite fille du fondateur, adopte le nom de Crèmerie Saint-Fidèle.
1970
(11 avril) Tragédie mortelle ; incendie de plusieurs bâtiments historiques de la rue Saint-Étienne à La Malbaie ; bilan : 2 morts et près d'un million $ en dommages matériels.
1974
Aménagement des premières pistes de ski au mont Grand-Fonds (altitude : 735 m).
1975
(7 juin) Un incendie détruit le manoir Fraser construit à Cap-à-l'Aigle en 1827.
(19 juillet) Fermeture du Manoir Richelieu à la suite d'une saisie ; acquis par le gouvernement du Québec .
1978
Démolition du Château Murray (1904).
1983
La forge et menuiserie Cauchon est classée monument historique.
1985 Le Gouvernement du Québec vend le Manoir Richelieu à l'homme d'affaires Raymond Malenfant au prix de 555 555,55 $. Malenfant ne reconnaît pas le syndicat des employés du Manoir. Il dit qu'il a acheté des murs et des plafonds, pas des employés.
1986
Malenfant congédie plusieurs de ses employés.
(25 octobre 1986) Gaston Harvey, un résident de La Malbaie meurt au cours d'une manifestation des ex-employés du Manoir ; il aurait succombé à une clé de cou appliquée par un des policiers de la Sureté du Québec-SQ. Gérald Larose, président de la CSN dit «J'accuse la Sûreté du Québec d'avoir tué Gaston Harvey.
1987
Malenfant combat de toutes ses forces le syndicat de ses employés.
(Printemps 1987) Des bombes éclatent à proximité d'établissements appartenant à Malenfant ; des permanents de la CSN sont arrêtés. LA SQ dépose des accusations d'avoir posé des bombes contre 4 syndicalistes détenus dont Marc-André Boivin qui serait aussi un informateur que le Service canadien de renseignements de sécurité-SCRS de la Gendarmerie royale du Canada aurait recruté en 1973 et qui a pour misssion de surveiller les syndicats et les organisations d'extrême gauche dans la région de Québec. Boivin aurait réussi à se faire admettre dans une cellule du Parti communiste du Québec dont plusieurs dirigeants de la CSN et de ses fédérations sont membres.
1989
La population de Cap-à-l'Aigle est de 792 habitants.

1916
(3 août 1916) Constitution de la municipalité du village de Cap-à-l'Aigle par détachement de celle de la paroisse de Saint-Étienne-de-la-Malbaie.
1923
La population de la paroisse Saint-Étienne-de-la-Malbaie est de 4 700 âmes, celle de Sacré-Coeur-de-Jésus, 840, celle de Sainte-Agnès, 1 363, celle de Saint-Fidèle-de-Mount-Murray, 1 184.
1935
(20 février 1935) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Fidèle.
1988
La fromagerie Saint-Fidèle passe à la Coopérative agricole de la Côte-du-Sud.
1990
La population de Saint-Fidèle-de-Mont-Murray est de 1 180 habitants, celle de Rivière-Malbaie, 2 127, celle de Cap-à-l'Aigle, 792, Sainte-Agnès, 672, celle de La Malbaie, 3 948, celle de Pointe-au-Pic. 988.
1990
La fromagerie Saint-Fidèle passe au Groupe Lactel.
1991
Construction du monastère de la Croix glorieuse sur les hauteurs de Sainte-Agnès.
1992
Importante grève des employés du Manoir Richelieu ponctuée par des incidents violents dont la mort d'un homme.
1993
(Décembre) Saisie du Manoir Richelieu par le Mouvement Desjardins à la suite de la faillite de son propriétaire, Raymond Malenfant.
1994
Vente du Manoir Richelieu à un groupe d'hommes d'affaires de Saint-Hyacinthe.
(Printemps 1994) Réouverture du Manoir Richelieu.
(22 juin 1994) Ouverture du Casino de Charlevoix à côté du Manoir Richelieu ; c'est le second casino du Québec, l'autre a été ouvert à Montréal en 1993.
1995
La population est de 9 551 habitants.
(15 février 1995) Regroupement des municipalités de La Malbaie et de Pointe-au-Pic pour former la municipalité de La Malbaie-Pointe-au-Pic.
1997
Démolition du couvent de la congrégation des soeurs de la charité-SGM malgré les protestations de la Société d'histoire de Charlevoix .
(28 juin 1997) La municipalité de Saint-Fidèle-de-Mount-Murray abandonne son statut de paroisse et abrège son nom en Saint-Fidèle.
1998
(2 juin 1998) Achat du Manoir Richelieu et de toutes ses dépendances, y compris le Casino de Charlevoix , par un consortium formé par Loto-Québec (50 %), le Fonds de solidarité des travailleurs du Québec (25 %) et la Corporation hôtelière Canadien Pacifique (25 %) ; le Manoir sera opéré sous la bannière des Hôtels Canadien Pacifique.
(Octobre 1998) Fermeture du Manoir Richelieu pour réparations majeures.
2000
La population de La Malbaie est de 9 471 habitants. Fermeture de la fromagerie Saint-Fidèle lors d'une restructuration du Groupe Lactel.
2001
Un consortium, formé de la Laiterie de la Baie, Fromagerie Boivin et Alliance Lait, relance la Fromagerie de Saint-Fidèle.
2005
(25 août 2005) Les 103 employés syndiqués du Manoir Richelieu rejettent les offres de leur employeur et déclenchent la grève.
2006
(10 février 2006) Quatre-vingt-dix des 103 membres du syndicat en grève rejettent à 88 % les offres de la compagnie Fairmount pour le renouvellement de la convention collective ; la compagnie considère ces offres comme finales.
(9 mars 2006) Fin de la grève des syndiqués du Manoir Richelieu.
2010
La population de La Malbaie est de 8 893 habitants.
2012
(19 janvier 2012) Un violent incendie détruit plusieurs commerces et des propriétés avoisinantes laissant un trou béant dans le centre de la municipalité. (Le Soleil, 20 janvier 2012)
2014
(12 février 2014) La compagnie General Cable annonce qu'elle fermera ses portes le 8 avril 2014.

  • Attraits :


Boutique de forge et de menuiserie Cauchon (1882) ; 323, chemin de la Vallée ; construite par Joseph Cauchon à Rivière-Malbaie ; comprend un moulin à scie, un moulin à farine et à carder, un moulin à bardeaux et un moulin à planer ; classée monument historique en 1983.
Casino provincial de Charlevoix ; 183, rue Richelieu.
Centre écologique de Port-au-Saumon ; 3330, boulevard Malcolm-Fraser ; situé sur un domaine de 250 acres en bordure du fleuve ; son objectif est la préservation, l'éducation et la recherche en matière d'environnement.
Chantier naval de Rivière-Malbaie ; de 1987 à 1992, on y construit une réplique du navire Le Pélican qui, en 1697, commandé par Pierre Le Moyne d' Iberville et d' Ardillières, coula trois navires anglais dans la baie de Hudson avant de sombrer lui-même dans les environs du fort Nelson.
Croisières sur le fleuve.
Église Sacré-Coeur (1917) ; 605, Richelieu, secteur Pointe-au-Pic ; plans de Joseph-Pierre Ouellet ; orgue Casavant (1926).
Église Sainte-Agnès (1842-1845) ; 3, rue du Patrimoine ; style croix latine ; d'après le plan élaboré par l'abbé Pierre Conefroy (nef coupée en deux par un transept qui dégage deux chapelles latérales, et fermée par une abside en hémicycle) ; plans de Thomas Baillairgé, c'est sa dernière église de bois qui subsiste encore aujourd'hui ; 3 tableaux (1874) du peintre Antoine Plamondon : au-dessus du maître-autel, Sainte Agnès ; au-dessus des autels latéraux, L'Apparition du Sacré-Coeur et Marguerite-Marie Alacoque ; tabernacle à coupoles du maître-autel et autels latéraux des frères Villeneuve de Saint-Romuald (Lévis) ; classée monument historique en 1960.
Église Saint-Étienne ; orgue Casavant (1928).
Église Saint-Fidèle (1872) ; 82. rue Saint-Fidèle, secteur Saint-Fidèle ; orgue Casavant (1909).
Église St. Peter on the Rock (1922) ; 325, rue Saint-Raphaël, secteur Cap-à-l'Aigle ; plans de Jean-Charles Warren ; construite pour la communauté estivale anglicane à Cap-à-l'Aigle.
Église Union de Pointe-au-Pic et son cimetière (1867) ; 2000, boulevard Comporté ; grandes toiles représentant des scènes de la vie traditionnelle ; vitraux ; orgue Casavant (1925).
Jardins du cap à l'Aigle (2003) ; 800 variétés de lilas.
Maison du bootlegger (vers 1860) ; 110, Ruisseau des Frênes, à Sainte-Agnès) ; ainsi appelée parce qu'elle servit de point de vente d'alcool de contrebande au temps de la prohibition aux États-Unis ; déménagée à son site actuel en 1933 par un Étatsunien qui en fait un centre de contrebande d'alcool ; loge le Club des Monts.
Manoir Fraser (1827) ; route 138 ; construit pour le seigneur Malcolm Fraser à Cap-à-l'Aigle ; restauré en 1975 par la famille Cabot. 418 867 3906
Manoir Richelieu (1929) ; 405 chambres et suites ; plans de John Smith Archibald pour la compagnie de navigation Canada Steamship Lines-CSL ; restauré en 1999.
Monastère de la Croix glorieuse (1991) construit à Sainte-Agnès pour la communauté monastique des Petits Frères de la Croix fondée en 1980.
Musée régional Laure-Conan.
Musée de Charlevoix (1975) ; 10, chemin du Havre ; voué à l'art, à l'ethnologie et à l'histoire de la région.
Palais de justice et prison (1860) ; 30, chemin de la Vallée ; style néoclassique ; plans de F. P. Rubidge.
Résidence d'été de William Howard Taft (1857-1930), président des États-Unis (1909-1913), sur le chemin de la Falaise.

  • Sports -


Golf ; un parcours de 18 trous (Murray Bay) ; deuxième plus ancien parcours de golf du Canada, un parcours de 18 trous et un parcours de 9 trous (Fairmont Manoir Richelieu, Pointe-au-Pic).
Ski alpin ; 14 pentes (Mont Grands-Fonds).

  • Accueil -



Auberge des Eaux Vives ; 39 rue de la Grève, secteur Cap-à-l'Aigle
Auberge des Falaises ; 250, chemin des Falaises, La Malbaie.
Auberge des Peupliers ; 381, rue Saint-Raphaël, secteur Cap-à-l'Aigle.
Auberge des Trois Canards ; 115, Côte Bellevue (40 chambres).
Auberge Donohue ; 40, chemin du Havre, La Malbaie.
Auberge La Petite Marmite.
Auberge Larochelle ; aménagé dans l'ancienne résidence secondaire (1901) du premier ministre du Québec, Louis-Alexandre Taschereau ; 1065, rue Richelieu, La Malbaie.
Auberge La Romance ; 415, chemin des Falaises (8 chambres).
Auberge et Restaurant sur la Côte ; 205, chemin des Falaises (12 chambres).
La Pinsonnière ; secteur Cap-à-l'Aigle (26 chambres).
La Remontée, Appartements-Hôtel ; 95, côte Bellevue, La Malbaie.
Manoir Charlevoix ; 1030, chemin du Golf, La Malbaie (60 chambres).
Manoir Richelieu ; 181, rue Richelieu, secteur Pointe-au-Pic (405 chambres).
Petit Manoir du Casino ; 250, chemin des Falaises (76 chambres).

  • Services -


Centre administratif de Charlevoix .
Centre hospitalier Saint-Joseph-de-la-Malbaie (56 lits).
Centre d'études collégiales en Charlevoix affilié au Cégep de Jonquière.

  • Économie -


Fabrication de fromages à Saint-Fidèle.
Tourisme.

  • Toponymie -


Cap-à-l'Aigle décrit bien l'élévation qui en faisait autrefois un refuge d'aigles.
Comporté rappelle le souvenir du deuxième seigneur de La Malbaie, Philippe Gauthier de Comporté.
Grands-Fonds rappelle la plaine très fertile le long de la rivière Comporté.
La Malbaie est le nom donné à la baie par Champlain en 1608 ; ses navires s'y étant échoués, il la nomme Malle Baye, ce qui devient, avec le temps, Malbaie ; le mot malle est un vieil adjectif français qui signifie «mauvaise» ; mauvaise baie est descriptif de cette baie impropre au stationnement des navires.
Leclerc, nom donné à un pont jeté sur la rivière Malbaie, rappelle le souvenir du docteur Arthur Leclerc.
Mount Murray rappelle la partie de la seigneurie de La Malbaie (136-137) concédée par le gouverneur Murray à Malcolm Fraser.
Murray Bay, le nom de la partie de la seigneurie de La Malbaie (136-137) concédée par le gouverneur Murray à John Nairne, est également le nom donné par les dirigeants anglais de la compagnie de navigation Canada Steamship Lines au quai où accostaient ses bateaux de croisière durant l'été.
Pointe-au-Pic doit son nom à la pointe que domine un pic (montagne) au sud-ouest de La Malbaie.
Saint-Fidèle-de-Mont-Murray rappelle le souvenir de l'abbé Fidèle Morisset (1826-1911), premier curé résidant de la paroisse Saint-Fidèle ainsi que la seigneurie de Mount Murray dans la quelle son territoire est situé.

  • Repères géographiques -


Sur la rive gauche du Saint-Laurent.
Au nord-est de Baie-Saint-Paul.
Diocèse de Québec.
Division administrative seigneuriale de Québec-DASQ.
District judiciaire de Charlevoix (chef-lieu).
Municipalité régionale de comté de Charlevoix-Est.
Région touristique de Charlevoix.

  • Accès : Route 138 ou Route 362.

Carte 5.

Carte 5 sur Google Maps



  • Bibliographie -


La Collection Coverdale - La construction d'un patrimoine national (Nathalie Hamel, Presses de l'Université Laval-PUL, 2009).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)