Lac-Etchemin (municipalité de ville)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Éphémérides :

1830 Arrivée des premiers colons.
1866 Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Lake Etchemin
1867 Nomination du premier curé résidant
1868 Ouverture des registres de la paroisse Sainte-Germaine
1869 Érection canonque de la paroisse Sainte-Germaine.
1874 Constitution de la municipalité de la paroisse Sainte-Germaine-du-Lac-Etchemin.
1920 Le bureau de poste Lake Etchemin francise son nom en Lac-Etchemin.
1936 Construction de l'église Sainte-Germaine.
1959 Constitution de la municipalité du village de Saine-Germaine-Lac-Etchemin par détachement de celle de la paroisse de Sainte-Germaine-de-Lac-Erchemin.
1960 Le village de Sainte-Germaine-Lac-Etchemin abrège son nom en Lac-Etchemin.
1966 Le village de Lac-Etchemin devient ville

  • Attraits :


Église paroissale : orgue Casavant (1936)
Sanctuaire Notre-Dame-d'Etchemin.

  • Services :


Sanatorium Bégin (403 lits)
Une école publique (préscolaire et primaire)
Aéroport municipal.

  • Toponymie :


La paroisse ayant été érigée canoniquement en l'année de la canonisation de sainte Germaine Cousin (1579-1601), celle-ci a été choisie comme patronne.
Selon certains, etchemin serait un mot abénaquis signifiant «terre de la peau pour les raquettes» ; il y avait autrefois, en ces parages, de nombreux cariboux et orignaux dont les Amérindiens utilisaient la peau pour faire des raquettes ; ou Etchemins désignerait «les êtres humains».

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)