Laurin (André)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Musicien (hoboiste) né en 1926.

Faisait partie de l'Orchestre symphonique de Québec-OSQ, lorsque dans les années 1950 la tuberculose l'oblige à se réorienter.
Le président de la Confédération des syndicats nationaux, Jean Marchand, lui demande de trouver comment il se faisait que, même après de bons gains salariaux, les membres de la CSN n'arrivaient pas à se sortir du trou ; la réponse se trouvait dans les taux d'intérêt de 27 % et plus chargés par les compagnies de finance pour financer l'achat d'appareils ménagers ; il s'agissait de la plus importante fraude par ces compagnies qui, pour la seule année 1962 avaient empoché 3 milliards $ (30 milliards $ en monnaie de 2010) h; à cette époque, les banques et les caisses populaires ne prêtaient pas à des salariés sans garantie collatérale ; les caisses ne faisaient que des prêts hypothécaires.
En 1965, avec l'appui de la CSN, André Laurin a mis sur pied un réseau d'associations coopératives d'économie familiale -ACEF qui fait des prêts à la consommation ; les Caisses Desjardins changèrent leur politique de prêt, puis, la Banque Royale du Canada fut la première des grandes banques canadiennes à faire des prêts à la consommation entraînant la disparition des compagnies de finance.
Au cours des années 1960-1970, il a vu à l'implantation de caisses d'économie en milieu de travail au Québec.
André Laurin a aussi été le fondateur de la première Clinique d'aide juridique en 1968 que le ministre de la Justice, Jérôme Choquette a étendu à travers la province en 1972.


  • Distinctions -


Prix de la Justice décerné par le ministère de la Justice du Québec (2010)
Chevalier de l'Ordre national du Québec-CONQ (2012)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)