Leduc (François-Joseph)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de sciences (ingénieur, chimiste) né en 1895 à Saint-Benoît (Mirabel).

Études au Collège Mont-Saint-Louis de Montréal, à l'École polytechnique de Montréal-ÉPM et à l'École des sciences politiques de l'Université de Montréal-UdeM.
Député du Parti conservateur du Québec-PCQ (1935-1936), député du Parti de l'Union nationale-UN (1936-1939), puis député du Parti libéral du Québec-PLQ (1939-1948) de Laval à l'Assemblée législative du Québec-ALQ.
Ministre de la Voirie (1936-1938) dans le cabinet de Maurice Le Noblet Duplessis.
Le 7 juillet 1938, Maurice Le Noblet Duplessis, qui n'apprécie pas sa façon de faire, le somme de démissionner ; devant son refus, le premier ministre présente la démission de son gouvernement que le lieutenant-gouverneur accepte. Ce dernier demande à Duplessis de former un nouveau gouvernement, lequel accepte en omettant Leduc sur la liste de ses ministres. On dit que c'est à partir de ce jour qu'un ministre, au moment de son acceptation d'un ministère, signait une lettre de démission non datée qu'il remettait à Maurice Duplessis qui se chargeait d'y apposer la date selon son bon vouloir.
Décès en 1985 à Outremont (Montréal).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)