Legardeur de Repentigny (Pierre)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Officier de marine né en 1605 à Thury-Harcourt (Calvados, Normandie, France).

Père de la lignée Legardeur/Favery d'Amérique.
Épouse Marie Favery en Normandie (France) vers 1630 ; de cette union sont issus Marie-Madeleine Legardeur (mariée à Jean-Paul Godefroy), Jean-Baptiste Legardeur de Repentigny (marié à Marguerite Nicollet), Catherine Legardeur (mariée à Charles d'Ailleboust des Muceaux), Charles Legardeur des Muceaux (marié à Marie Macard) et Ignace Legardeur.
Lieutenant du gouverneur Montmagny.
Arrive en Nouvelle-France le 11 juin 1636 avec son épouse et ses trois enfants.
S'établit à Québec.
En 1645, avec Noël Juchereau Des Chatelets, il participe à la fondation de la Communauté des habitants qui obtient de la Compagnie des Cent-Associés le monopole de la traite en Nouvelle-France.
Le 16 avril 1647, on lui concède la seigneurie de L'Assomption ou Repentigny, et la seigneurie de Bécancour (95) pour son fils Jean-Baptiste Legardeur de Repentigny.
Frère de Charles Legardeur de Tilly. Beau-père de Charles-Joseph d'Aillesboust des Muceaux. Beau-frère de Jacques LeNeuf de La Poterie.
Décès en 1648 (épidémie en mer).
En 1729, il avait 173 descendants.

  • Distinctions -


La rue Legardeur de Montréal honore sa mémoire.
Repentigny est le nom d'une localité du Calvados (France).

  • Crédits -


Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal, 1983)
Naissance d'une population - Les Français établis au Canada au XVIIe siècle (Presse de l'Université de Montréal, 1987)
Les rues de Montréal - Répertoire historique (Ville de Montréal, Éditions du Méridien, 1995)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)