Ménard (Donald)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Le 11 novembre 2013, vers 17 h 40, la police est appelée au 2017, rue Saint-André, dans une maison de chambres parce qu'une femme était tombée inconsciente, possiblement à cause d'une surdose de drogues ; Donald Ménard 41 ans, faisant 1,72 m et pesant 100 kg qui était dans la chambre de la femme s'interpose et frappe un policier à la figure ; des renforts sont demandés lorsque Ménard continue d'être agressif contre les policiers qui tentent de le maîtriser ; les policiers tentent de le maîtriser avec le poivre Cayenn, il est finalement couché par terre et immobiisé après quelques coups de bâton télescopique et l'utilisation de deux décharges d'un pistolet à impulsion électrique Taser ; une fois menotté, Ménard a perdu connaissance ; transporté à l'hôpital, il est déclaré mort d'une arythmie cardiaque maligne; Ménard était un détenu évadé de l'Institut Pinel où il avait été transféré d'un centre hospitalier de Shawinigan d'où il avait aussi fugué ; originaire de la région des Bois-Francs, Ménard n'était pas un résident de la maison de chambres ; les 4 agents qui l'ont immobilisé ont été blessés et l'un d'eux a eu des dents cassées.

Le 1er décembre 2014, le coroner qui a enquêté sur les circonstances du décès de Ménard conclue que l'usage du pistolet Taser était justifié.
L'autopsie révèle que Ménard souffrait d'une maladie coronarienne non diagnostiquée.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)