Métis-sur-Mer (municipalité de village)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Superficie - 48,01 km2.
  • Gentilé - Métissien, ienne.

Paroisse catholique - Saint-Octave-de-Métis.

  • Éphémérides -


1675 (6 mai) Concession d'une seigneurie (2 lieues de front à partir du milieu de la rivière Mitis en descendant le fleuve, sur 2 lieues de profondeur) par le gouverneur Frontenac à Jean-Baptiste de Peiras qui la nomme Mitis.

La concession stipule également que le nom de la rivière Mitis sera désormais rivière Hatée.
1724 La seigneurie appartient à Élisabeth de Peiras, belle-mère de Louis Lambert.
1791 La seigneurie appartient aux héritiers de Charles Lambert.
1802 (29 mai) Vente de la seigneurie à Mathew McNider et son épouse, Angélique Stuart, qui la nomment Great Mitis.
1818 Arrivée de colons écossais venus à l'invitation du seigneur John McNider.
1824 Le chemin du Roy relie Métis à Québec.
1845 (8 juin) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Octave-de-Métis.
1847 (1er septembre) Abolition de la municipalité de la paroisse de Saint-Octave-de-Métis.
1850 Arrivée de colons écossais qui s'établissent sur le site de Petit-Métis. L'endroit où ces colons s'établissent sous l'impulsion de John MacNider est nommé Metis Beach.
1854 (18 décembre) Abolition du régime seigneurial.
1855 (13 septembre) Érection canonique par détachement de celle de Sainte-Flavie, nomination du premier curé résidant et ouverture des registres paroissiaux de la paroisse Saint-Octave-de-Métis ; son territoire couvre une partie de la seigneurie de Mitis (180) et une partie de la seigneurie de LePage. (1er juillet) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Octave-de-Métis.
1858 (11 septembre) La seigneurie appartient à Archibald Ferguson et David Ferguson.
1874 Établissement et construction de la chapelle de la United Church of Canada.
1897 (9 janvier) Constitution de la municipalité du village de Petit-Métis par détachement de celle de la paroisse de Saint-Octave-de-Métis.
1909 Détachement de la paroisse Saint-Rémi-de-Métis.
1910 Détachement de la paroisse Saint-Antoine-de-Padoue.
1911 Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Les Boules.
1921 La municipalité de Petit-Métis adopte le nom de Métis-sur-Mer.
1942 (15 octobre) Torpillage présumé d'un navire par un sous-marin allemand en face du phare de Métis.
1949 Érection canonique de la paroisse Notre-Dame-de-la-Compassion à Les Boules.
1951 (4 août) Fondation de la Caisse populaire de Les Boules.
1952 (1 janvier) Constitution de la municipalité de Les Boules.
1990 La population de Métis-sur-Mer est de 207 habitants, celle de Les Boules, 414 habitants.
2000 La population de Métis-sur-Mer est de 204 habitants, celle de Les Boules, 414 habitants.
2002 (4 juillet) Regroupement des municipalités de Les Boules et de Métis-sur-Mer sous le nom de cette dernière.
2004 (20 mai) Les contribuables de l'ancienne municipalité de Métis-sur-Mer (11,4 %) signent les registres demandant la tenue d'un référendum visant à démembrer la ville Métis-sur-Mer et à devenir une entité municipale distincte. (20 juin) Le vote pour la séparation devant atteindre 50 % + 1 des électeurs ayant voté et représenter au moins 35 % des électeurs inscrits, Métis-sur-Mer (22,67 % des électeurs inscrits) demeure partie de Métis-sur-Mer.
2010 La population de Métis-sur-Mer est de 579 habitants.


  • Attraits :


Église Notre-Dame-de-la-Compassion ; dans le secteur Les Boules ; style Dom Bellot.
Église presbytérienne United Church (1874).

  • Sports -


Golf ; un parcours de 18 trous.
Pourvoirie de la seigneurie de Métis (432 km2, chasse à l'orignal, au chevreuil, à l'ours, à la gélinotte et au lièvre ; pêche à la truite mouchetée et au saumon de l'Atlantique).

  • Accueil -


Motel Au Coin de la Baie ; 14 chambres, face à la mer.
Auberge du Grand Fleuve ; 15 chambres, face à la mer.

  • Toponymie -


Boules évoque les rochers de forme sphérique, en face de la localité.
Métis est une déformation du mot amérindien mitisk signifiant «tremble», «bouleau» ou «petit peuplier» ; c'est le nom que les Amérindiens de Restigouche donnaient à la rivière bordées de bouleaux qu'ils empruntaient pour se rendre jusqu'au fleuve Saint-Laurent.
Saint-Octave rappelle le souvenir de Mgr Octave Plessis.

  • Repères géographiques -


Sur la rive droite du Saint-Laurent.
Au sud-ouest de Matane, à l'embouchure de la rivière Mitis.
Diocèse de Rimouski.
Division administrative seigneuriale de Québec-DASQ.
Municipalité régionale de comté de La Mitis.
Région touristique de la Gaspésie.

Carte 2.

Carte 2 sur Google Maps

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)