Mailhot (Jean-Philippe)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Le 13 octobre 2004, Anna-Maria Salinas Norbakk, 26 ans, reçoit 34 coups de couteau dans son appartement de la rue Larin dans l'arrondissement de Montréal-Nord ; Jean-Philippe Mailhot, 22 ans, un étudiant d'université, est accusé du meurtre non prémédité d'Anna-Maria Salinas ; c'est lui qui a appelé la police vers 4 h 30, ce jour-là ; Anna-Maria Salinas Norbakk habitait le Chili avant de venir à Montréal ; elle avait connu Mailhot via internet en 2002 ; selon Mailhot, ils s'étaient créé un univers fantastique dans lequel il était Élohar et elle, Lucirina Songbird ; en mai 2003, il se serait rendu au Chili pour la rencontrer et la fiancer, puis le couple s'était marié à Montréal le 13 août 2004 ; la jeune femme avait presque complété ses études en médecine vétérinaire lorsqu'elle est venue au Canada le ; son père s'était suicidé en 1988, alors qu'elle n'avait que 10 ans. Selon la version de Mailhot, son épouse était dépressive et se mutilait ; il allègue qu'en vertu d'un pacte de suicide ou d'une aide au suicide, elle se serait planté un poignard médiéval dans la carotide et il l'aurait achevée en lui assénant les 33 autres coups de couteau pour abréger ses souffrance ; selon les pathologistes, 2 coups de couteau ont pu entraîné la mort, celui qui a sectionné la carotide et un autre au coeur ; selon la preuve de la couronne, après le décès d'Anna-Maria, Mailhot aurait tenté de camoufler la scéne du crime pour faire croire que la mort de sa femme était l'oeuvre d'un voleur entré par effraction dans l'appartement ; le 30 juin 2008, Mailhot est reconnu coupable de meurtre non prémédité par un jury et est condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 10 ans de sa peine derrière les barreaux ; le 10 juillet 2008, Mailhot conteste le verdict et la sentence en portant sa cause devant la Cour d'appel du Québec qui ordonne la tenue d'un nouveau procès ; au terme de ce nouveau procès, Mailhot est de nouveau reconnu coupable ; Mailhot s'adresse alors à la Cour suprême du Canada qui ordonne la tenue d'un nouveau procès parce qu'au cours de son adresse au jury, le juge avait donné son opiniondu juge au cours de son adresse au jury ; le 6 août 2008, la Cour supérieure du Québec permet que Mailhot soit remis en liberté en attendant la décision de la Cour d'appel. En mars 2013, la Cour suprême du Canada ordonne la tenue d'un nouveau procès. En janvier 2016, Mailhot reconnaît sa culpabilité à l'accusation d'homiciede involontaire et est condamné à 12 ans de prison ; comme Mailhot a passé 16 mois en détention préventive, il devrait être libre en 2022.
Outils personels

Publicité

(Annonces   .)