Merceus (Nadège)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Le 17 avril 2007, le cadavre de Shayne Jimrattie, 21 ans, est trouvé découpé en morceaux mis dans des sacs de plastique et chargés dans une camionnette Ford Explorer stationnée dans une allée située près du boulevard Rosemont et de la rue Cartier dans le quartier Rosemont-Petite-Patrie à Montréal ; ce sont des membres de sa famille qui s'étant inquiété de son absence avait repéré son automobile dans la ruelle et avaient alerté la police ; Michel Côté, 44 ans, un ancien boucher de Notre-Dame-de-la-Paix, est accusé de meurtre non prémédité et d'outrage à un cadavre relativement à cet événement ; en septembre 2007, Nadège Merceus, 29 ans, est aussi appréhendée pour répondre à la même accusation que Côté ; Jimrattie aurait été tué alors qu'il livrait du crack au couple ; au cours du procès, un pathologiste a témoigné que la victime avait reçu au moins 57 coups de marteau à la tête et au cou et que le dépeçage du cadavre aurait été exécuté par un chirurgien ou un boucher tant les coupes étaient parfaites ; les deux accusés se sont accusés réciproquement au cours de leurs témoignages ; le 9 mai 2009, le jury déclare Michel Côté et Nadège Marceus coupables du meurtre non prémédité de Jimrattie et d'outrage à son cadavre ; le 22 mai 2009, le juge André Vincent condamne Merceus à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 14 ans de sa peine derrière les barreaux et Michel Côté à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 13 ans de sa peine derrière les barreaux ; le juge explique la différence dans les sentences par le fait que Merceus est celle qui connaissait Jimrattie et qui l'avait appelé à 3 h pour qu'il livre du crack alors que Côté n'avait jamais vu et ne connaissait pas le trafiquant.
Outils personels

Publicité

(Annonces   .)