Nau, Naud, Nault (François)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Domestique né vers 1646 dans la paroisse Saint-Aubin de Turquant (Maine-et-Loire, Anjou, France).

Arrive en Nouvelle-France en 1666 à bord du voilier Saint-Jean-Baptiste
S'établit dans la seigneurie de la Pointe-aux-Écureuils (42) sur une terre (3 arpents x 40) à lui concédée le 17 mars 1678 par le seigneur Jean Toupin du Sault.
Père de la lignée Nault/Jobidon d'Amérique.
Épouse (premières noces) Marguerite Jobidon à L'Ange-Gardien (près de Québec) en 1676 ; de cette union sont issus François Nault (marié à Ursule Marcot), Marguerite-Ursule Nault (mariée à Pierre Arcand) et Jean-François Nault (marié à Geneviève Paquin).
Au décès de son épouse, il s'établit alors dans la seigneurie de Deschambault (37) où, en 1696, le seigneur, Jacques-Alexis Fleury Deschambault lui concède une terre (3 arpents x 30)
Père de la lignée Nault/Chaillé d'Amérique.
Épouse (secondes noces) Marie-Thérèse Chaillé dans la seigneurie de Neuville (43) en 1688 ; de cette union sont issus Marie-Thérèse Nault, Claude Nault (marié à Élisabeth-Ursule Benoît), Marie-Louise Nault, Louis Nault (marié à Marie-Josèphe Perrault) et Charles Nault.
En 1701, il déménage dans la seigneurie de la Chevrotière (35-36) sur une terre à lui concédée par le seigneur François Chavigny de la Chevrotière ; il entreprend de la défricher.
Inhumation en 1709 dans la seigneurie de Deschambault (37).
En 1729, il avait 36 descendants.

  • Crédits -


Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal, 1983)
Naissance d'une population - Les Français établis au Canada au XVIIe siècle (Presse de l'Université de Montréal, 1987)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)