Ouellet (Pierre)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Délinquant né en 1949.

En 1972, il est condamné à la prison pour vol à main armée.
Le 11 mai 1986, le constable Claude Saint-Laurent, 33 ans, un agent du Service de police de la Communauté urbaine de Montréal-CUM et son partenaire arrêtent une automobile sur la rue Sherbrooke Est à Montréal.
Alors qu'il questionne le conducteur, une échauffourée éclate, Saint-Laurent est abattu avec sa propre arme de service et décède plus tard à l'hôpital Maisonneuve-Rosemont.
En 1987, Yvon Racine, 44 ans et Pierre Ouellet, 37 ans, sont trouvés coupables du meurtre du constable Saint-Laurent et sont condamnés à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 25 ans de leur peine derrière les barreaux.
En 2001, Ouellet s'évade de prison, mais il est repris 4 mois plus tard et accusé de vol à main armée.
Le 31 octobre 2012, Ouellet s'enfuit de la maison de transition où il finissait de purger sa peine, mais il est épinglé par la GRC à la station de métro Henri-Bourassa de Montréal le 5 novembre suivant ; il est soupçonné d'avoir braqué 2 épiceries de la ville de Québec le 1er novembre 2012.

  • Publications -


Barbelés (journal de détention, autobiographie, éditions Sémaphore, 2013)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)