Poutré, Poudret, Poudrette (André ; dit Lavigne)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Militaire né vers 1646 dans la paroisse Saint-Géry de Valenciennes (France).

Arrive en Nouvelle-France le 17 août 1665 comme soldat de la Compagnie de Saurel du Régiment de Carignan-Salières. S'établit dans la seigneurie de Saurel (81), puis à Ville-Marie (Montréal).
Père de la lignée Poutré/Burel d'Amérique.
Épouse Jeanne Burel à Québec en 1667 ; de cette union sont issus Marie-Anne Poutré (marié à Louis Chapacou, puis à Jean Duclos), Marie-Madeleine Poutré (mariée à Antoine Morand dit Lagrandeur), Marie Poutré (mariée à Joseph Chapacou), Catherine Poutré (mariée à Henri Senécal), Charlotte Poutré (mariée à André Corbeil dit Tranchemontagne), Jean-André Poutré (marié à Jeanne Desroches), Jean Poutré, Jeanne Poutré (mariée à Antoine Boudriau), Pierre Poutré (marié à Marie-Anne Forand), Jacques Poutré (marié à Marie-Anne Simon) et Pierre Poutré (marié à Françoise Laurent).
Décès en 1724 à Pointe-aux-Trembles (île de Montréal).
En 1729, il avait 122 descendants.

  • Crédits -


Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal, 1983)
Naissance d'une population - Les Français établis au Canada au XVIIe siècle (Presse de l'Université de Montréal, 1987)
http://www.mesancetres.ca

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)