Projet Machine (3 juin 2009). (opération de police)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Le 3 juin 2009, à la suite d'une enquête débutée en 2007, près de 600 policiers du Service de police de Montréal, de la Sûreté du Québec, de la Gendarmerie royale du Canada et des Peace keepers mohawks de Kahnawake munis de mandats d'arrêt et de perquisition arrêtent 46 personnes, saisissent 1 kg de cocaïne, 860 roches de crack, 900 grammes de marijuana, 4 000 comprimés de méthamphétamine, 34 000 livres de tabac, 12 armes à feu, 13 coffres-forts, 160 000 $ en espèces, les documents de comptabilité du gang, un dispositif à impulsion de type Taser et des vêtements marqués à l'effigie des Hells-Angels Nomads.

Cette opération paralyse 3 cellules par lesquelles l'organisation dirigée par les Hells-Angels Daniel «Poutine» Leclerc et Salvatore Cazzetta distribuait sa drogue à Montréal, dans les couronnes nord et sud ainsi que dans les régions du Mont-Tremblant et de Québec.
14 personnes sont toujours recherchées en vertu des mêmes mandats ; parmi les suspects appréhendés, on trouve les Hells-Angels Salvatore Cazetta du chapitre de Montréal et Daniel «Poutine» Leclerc du chapitre de l'Ontario, l'homme d'affaires mohawk, Peter Rice, 52 ans, propriétaire de Rice Mohawk Industries et de Mustang Distribution Ltd, et ses 2 fils, Peter Francis Rice, 31 ans, et Burton Rice, 34 ans ; Salvatore Cazzetta est inscrit comme vice-président de Mustang Industries ; Peter Rice s'est associé à 4 entrepreneurs de Kahnawake pour former le consortium Mohawk Bridge Consortium qui a obtenu le contrat de réfection du pont Mercier au prix de 80 millions $. Les différentes drogues étaient entreposées dans l'entrepôt de Peter Rice entouré d'un mur haut de 6 mètres situé sur la réserve de Kahnawake ; c'est dans cet entrepôt que l'argent était conservé dans 11 des 13 coffres-forts saisis.
Projet Machine est ainsi appelé en référence à l'ancien gang de Cazzetta, les Rock-Machine.
Le 11 juin 2009, la police révèle qu'elle a trouvé plus de 3 millions $ dans les coffres-forts qu'elle a saisis à Kahnawake.
Le 22 septembre 2016, Le Journal de Montréal rapporte que Salvatore Cazzetta, Peter Rice et ses deux fils Burton Rice et Peter Francis Rice ont été libérés sans procès, le juge Brunton estimant que les délais étaient attribuables en grande partie à la Couronne ; selon les procureurs de la défense, la Direction des poursuites criminelles et pénales a notamment «étiré» la divulgation de ses éléments de preuve à la défense au compte-gouttes pendant six ans et demi.
Voir également Guerres des gangs.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)