Projet Satchi du 12 mars 2002 (opération policière)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Opération Satchi


Le 12 mars 2002, Opération Satchi : Descente de l'escouade régionale mixte du Sagenay-Lac-Saint-Jean dans la region ; 37 personnes, dont 3 membres du chapitre de Trois-Rivières des Hells-Angels et 6 membres de la section des Satans Guards, sont appréhendés et accusés de trafic de drogues, de complot et d'appartenance à une association de criminels, de complot et de proxénétisme.

Le 14 mars 2002, vers 18 h 20, Yves Albert, 34 ans, un conducteur de camion de la Compagnie Purolator est assassiné par projectiles d'arme à feu alors qu'il fait le plein d'essence de son automobile Chrysler Intrepid verte à la station-service du dépanneur Couche-Tard de la rue Grande-Côte à Saint-Eustache ; le numéro de plaque de son automobile est XPM 404 ; une camionnette Plymouth qui transportait les tueurs brûle quelques minutes plus tard sur la rue Carmel, à Laval, près de la sortie de l'autoroute 13, indiquant ainsi qu'il s'agissait d'un contrat exécuté par des tueurs à gage ; le fait que l'on ne connaît aucune raison de tuer Yves Albert, fait conclure aux policiers qu'il a été victime d'une erreur sur la personne visée par les bandits ; cette conclusion serait confirmée par le fait que Norman Whissell, 37 ans, un membre des Bandidos, propriétaire d'une Chrysler Intrepid verte portant le numéro de plaque 404 HTM, avait été l'objet d'une tentative d'assassinat le 11 janvier précédent.

Le 19 mars 2002, vers 13 h 15, Steven Bertrand, un proche de Maurice «Mom» Boucher, est l'objet d'une tentative de meurtre alors qu'il déjeune dans le restaurant Tokyo Sushi Bar situé à l'angle de l'avenue du Parc et de la rue Bernard à Montréal ; un individu proche des Bandidos surgit sur le trottoir devant la vitrine du restaurant et tire plusieurs coups de feu à travers la vitre ; 3 des projectiles tirés atteignent Bertrand à la joue, à l'épaule et au dos ; les Bandidos André Desormeaux et Patrick Hénault sont crédités de cet attentat.

Le 19 mars 2002, le choix des jurés chargés de juger Maurice «Mom» Boucher est terminé après seulement deux jours de sélection ; il sera constitué de 9 hommes et de 3 femmes dont l'identité ne sera pas connue.

Le 20 avril 2002, David Joseph, 28 ans, est assassiné de plusieurs balles en face du restaurant Chez Paree, sur la rue Stanley à Montréal ; Guy Robert Claude, 24 ans, que la police soupçonne du meurtre de David Joseph, est appréhendé à Dollard-des-Ormeaux le 3 juillet 2003 alors qu'il s'apprêtait à monter dans une H2 Hummer ; au moment de son arrestation, Claude était en attente de son procès pour possession d'arme et de drogue.

Le 5 mai 2002, après 11 jours de délibération, un jury trouve Maurice «Mom» Boucher coupable des meurtres des gardiens de prison Diane Lavigne et Pierre Rondeau et d'une tentative de meurtre.

Le 23 mai 2002, Maurice «Mom» Boucher quitte le Service correctionnels du Québec pour être confié aux Services correctionnels du Canada comme tous les condamnés pour meurtre au Canada ; il passe de la prison Tanguay au Centre de réception régional fédéral de Sainte-Anne-des-Plaines.

Le 3 juin 2002, Me Jacques Larochelle soumet sa requête à la Cour d'appel du Québec pour permission d'en appeler du jugement et de la sentence imposés à Maurice «Mom» Boucher le 5 mai 2002 ; Me Larochelle invoque une vingtaine de raisons pour faire annuler le deuxième procès de son client.

Le 5 juin 2002, l'Opération Amigos est lancée dans le but de démanteler le gang des Bandidos ; 62 individus sont appréhendés. Cette opération de police met fin à la guerre entre les Hells et les Bandidos dans la région de Montréal.
Depuis le début de cette guerre, 160 personnes ont été tuées et 180 blessées dans les deux camps ; 29 autres personnes, qui n'ont rien à voir avec le crime organisé, ont été tuées ou blessées par les edeux gangs.

Le 10 juin 2002, Ginette Martineau et son ami de coeur, Raymond Turgeon, deux employés d'*Accès-Sport, une entreprise détentrice d'une agence d'émission de permis de conduire et d'enregistrement d'automobiles, arrêtés en mai 2001, admettent leur culpabilité aux 25 chefs d'accusation d'utilisation non autorisée du fichier central de la Société d'assurance automobile du Québec ; Raymond Turgeon était une relation de Jean-Guy Bourgouin.

Le 19 juin 2002, deuxième volet de l'Opération Satchi ; plusieurs membres et sympathisants des Satan Guards sont appréhendés.

Le 16 juillet 2002, vers 23 hrs, Athanase Apostolopoulos, 32 ans, est assassiné par projectiles d'arme à feu à l'entrée de sa résidence de la rue Brassens à Laval ; il était une relation des Hells-Angels ; une automobile abandonnée et incendiée est retrouvée quelques heures plus tard à Piedmont.

Le 31 août 2002, vers 3 h 30, Roger Cajuste, le portier du Bar Play Girl situé à l'angle de la rue Sainte-Catherine et du boulevard Saint-Laurent à Montréal, est assassiné par projectiles d'arme à feu alors qu'il est au volant d'une automobile Mercedes à l'angle du boulevard Saint-Laurent et de la rue de Maisonneuve.

Le 25 septembre 2002, les policiers effectuent 34 perquisitions à Montréal, à Québec, au Témiscamingue et en Ontario ; 62 personnes arrêtées doivent répondre à 153 accusations portant sur le trafic de drogues sous l'autorité des Bandidos ; un homme est tué par la police au cours de l'une de ces perquisitions.

Le 26 septembre 2002, Jean-Jacques Raymond, 63 ans, un trafiquant de drogues est tué d'une balle à l'extérieur de son domicile de la rue Grenier à Chertsey ; des plans de canabis étaient cultivés à l'arrière de sa résidence ; le 12 décembre 2002, Jason Lévesque, 26 ans, et Jean-Claude Alain, 43 ans, sont accusés de meurtre non prémédité, et Sylvain Lévesque, 41 ans, est accusé d'homicide involontaire relativement à la mort de Jean-Jacques Raymond ; à la suite de son enquête préliminaires, Jean-Claude Alain est cité à procès sous l'accusation de meurtre prémédité.

Le 5 novembre 2002, Mustafa Dikici est blessé mortellement par balles alors qu'il déjeune dans un restaurant du 475, rue Saint-Jacques à Montréal ; décède le 15 novembre suivant ; la police, qui croit que ce meurtre est relié à la drogue, recherche les trois hommes auteurs de l'attentat.


Outils personels

Publicité

(Annonces   .)