Rosemont-La Petite-Patrie (arrondissement de Montréal)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Gentilé - Rosemontois, oise.


  • Éphémérides -


1810 Ouverture du chemin Papineau pour permettre la communication entre le faubourg Sainte-Marie et la Côte-de-la-Visitation.
1872 Création du village de la Côte-de-la-Visitation où vivent 47 familles.
1883 (27 juin 1883) Ouverture de l'avenue Colborne qui deviendra, plus tard, l'avenue DeLorimier.
1884
Érection canonique de la paroisse de l'Immaculée-Conception desservie par les jésuites.
1885
(21 janvier) Constitution de la municipalité de la Petite-Côte par détachement de celle de la Côte-de-la-Visitation.
1892
La compagnie Canadian Pacific achète des terres dans le secteur.
1895
Le village de la Petite-Côte est divisé en deux parties ; la partie ouest est annexée à la municipalité de DeLorimier et la partie est est constituée en municipalité sous le nom de la Petite-Côte.
1900
Établissement des usines Angus du Canadian Pacific Railways en haut de la rue Sherbrooke.
1903
(22 mai) Un syndicat formé principalement de Ucal-Henri Dandurand et Herbert S. Holt achète des terres appartenant à la famille Crawford qu'il subdivise en 2 553 lots ; ouverture de la 1ère à la 10ième Avenue, au nord du boulevard Saint-Joseph. Les familles Blanchard, Bourassa, Dussault, Forcier, Fréchette, Jetté, Lapierre, Leclerc, Legris, Lowett, Lusignan, Marsan, Martineau, Petit, Régimbald, Renaud, Saint-Charles, Tourangeau, Turpin, figurent parmi les pionniers de Rosemont.
1905
La municipalité de la Petite-Côte adopte le nom de Rosemont en l'honneur de Rose Dandurand, la mère de Ucal-H. Dandurand.
(16 novembre) Érection canonique et ouverture des registres de la paroisse Sainte-Philomène-de-Rosemont (aujourd'hui Saint-Esprit).
1908
Ouverture du boulevard Rosemont.
Construction d'une chapelle-école temporaire sur le boulevard Rosemont.
On dénombre 123 familles canadiennes-françaises, 6 anglaises et 47 juives (rue Papineau et Marquette) sur le territoire de la paroisse Saint-Jean-Berchmans.
(9 mai) Érection canonique de la paroisse Saint-Jean-Berchmans par détachement de celle de Saint-Grégoire-le-Thaumaturge et nomination de l'abbé Guay comme curé ; la population de la nouvelle paroisse est de 599 âmes.
(17 mai) La première messe de la paroisse Saint-Jean-Berchmans est célébrée dans la boutique de portes, châssis et meubles de Napoléon Bourassa à l'angle des rues Chabot et Rosemont.
(5 juillet) L'archevêque de Montréal vend les 40 terrains qu'il avait achetés de monsieur Molson.
(15 novembre) Bénédiction de la cloche de 375 livres achetée pour la paroisse Saint-Jean-Berchmans.
1910 (4 juin) La municipalité de la Côte-de-la-Visitation est annexée par la ville de Montréal dont elle devient le quartier Rosemont.
1912 Construction de l'École Guay ainsi nommée pour honorer le curé de la paroisse Saint-Jean-Berchman. Ouverture des registres de la paroisse Saint-François-Solano.
1913
Une partie du territoire de la paroisse de L'Immaculée-Conception est rattachée à celui de Saint-Jean-Berchmans.
1915
(13 juin) Fondation de la Caisse populaire Saint-Jean-Berchmans en présence d'Alphonse Desjardins.
1916
(11 août) Les soeurs des Saints-Noms-de-Jésus-et-de-Marie prennent la direction de l'enseignements aux jeunes filles de la paroisse Saint-Jean-Berchmans.
(18 juin) Bénédiction de la pierre angulaire de l'église Saint-Jean-Berchmans.
1923
La population de la paroisse Sainte-Philomène est de 3 105 âmes, celle de Saint-François-Solano, 2 800.
1926
(14 octobre) Le territoire de la paroisse Saint-Jean-Berchmans est amputé au profit de la paroisse Saint-Arsène.
1927 Inauguration de l'École Madeleine-de-Verchères au 5975, rue Cherrier ; l'école est mise sous la direction des soeurs des Saints-Noms-de-Jésus-et-de-Marie.
L'académie Guay adopte le nom de Saint-Jean-Berchmans.
1932 à
Inauguration de l'Église du Saint-Esprit.
1936
(16 mars) Fondation de la Caisse populaire de Saint-François-Solano.
1939
(10 décembre) Bénédiction de l'église Saint-Jean-Berchmans par Mgr Georges Gauthier , évêque de Montréal ; les plans de cette église sont l'oeuvre des architectes R.R. Tourville et Lucien Parent.
1941
(5 mars) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Marc-de-Rosemont.
(22 mai) Livraison d'un premier char d'assaut d'infanterie lourde fabriqué dans les ateliers Angus du Canadien Pacifique.
1946
(10 novembre) Bénédiction de 4 nouvelles cloches pour l'église Saint-Jean-Berchmans.
1948
(17 avril) Fondation de la Caisse populaire de Sainte-Philomène-de-Rosemont.
1953
(22 octobre) Consécration de l'église Saint-Jean-Berchmans par le cardinal Paul-Émile Léger.
1956
(7 décembre) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Eugène.
1962
(21 juillet) Fondation de la Caisse populaire de Sainte-Bibiane
1968
(28 décembre) La Caisse populaire de Sainte-Philomène adopte le nom de Caisse populaire de Saint-Esprit.
1971
Ouverture de l'École polyvalente Père-Marquette.
1983
(3 décembre) Fusion des caisses populaires de Sainte-Bibiane et de Saint-François-Solano sous le nom de cette dernière.
1984
(7 avril) Fusion des caisses populaires Sainte-Gemma et de Saint-Esprit sous le nom de cette dernière.
1991
(17 septembre) Fermeture des ateliers Angus du Canadien Pacifique.
2000
(20 décembre) Sanction de la Loi portant réforme de l'organisation territoriale municipale des régions métropolitaines de Montréal, de Québec et de l' Outaouais adoptée par l'Assemblée nationale le même jour ; cette loi ordonne, entre autres, la fusion de toutes les municipalités de l'île de Montréal (Anjou, Baie-D'Urfé, Beaconsfield, Côte-Saint-Luc, Dollard-Des-Ormeaux, Dorval, Hampstead, Kirkland, Lachine, LaSalle, Montréal, Montréal-Est, Montréal-Nord, Montréal-Ouest, Mont-Royal, Outremont, Pierrefonds, Pointe-Claire, Roxboro, Sainte-Anne-de-Bellevue, Sainte-Geneviève, Saint-Laurent, Saint-Léonard, Saint-Pierre, Senneville, Verdun et Westmount) et des municipalités de L'Île-Bizard et de L'Île-Dorval pour constituer la nouvelle ville de Montréal. Les territoires de l'ancienne municipalité de Rosemont et du quartier Petite-Patrie de la ville de Montréal seront réunis pour former l'arrondissement Rosemont-Petite-Patrie de la ville de Montréal.
2001
(4 novembre) Élection du conseil municipal de la nouvelle ville de Montréal.
(31 décembre) Toutes les villes fusionnées cessent d'exister.
2002
(1 janvier) Naissance de la nouvelle ville de Montréal.
2003
(16 janvier) Tragédie mortelle ; incendie dans une maison à logements multiples causé par une casserole oubliée sur un élément chauffant de la cuisinière électrique ; le détecteur de fumée étant dépourvu de pile, il n'a pas fonctionné ; bilan ; 3 morts par asphyxie, Claude Paquette, 40 ans, son demi-frère, Éric Gaudreau, 23 ans, et la petite amie de ce dernier, Julie Saulnier, 18 ans.
2011
La population de l'arrondissement est de 134 038 habitants

  • Attraits :


Saint-Esprit (église, 1922-1932) ; 2851, rue Masson ; style Art déco ; plans de J.-E.-C. Daoust ; décoration (1924) par Toussaint-Xénophon Renaud ; verrières de Guido Nincheri ; ameublement de T. Carli et Petrucci ; orgue Casavant (1931-1933) ; cette église était autrefois l'église Sainte-Philomène de Rosemont ; les anges en façade de l'église sont oeuvres de Napoléon Fillion et Charlemagne Fillion. Louis Filion a ausssi travaillé à la façade de l'église.

Église Saint-François-Solano (1925) ; plans de J. A. Karch.

  • Toponymie -


Angus rappelle le souvenir de Richard Bladworth Angus, l'un des fondateurs du Canadien Pacifique.
Rosemont rappelle le souvenir de Rose Philipps Dandurand, mère de Ucal Henri. Dandurand, l'un des directeurs du syndicat immobilier chargé par le Canadien Pacifique d'acheter les terrains pour la construction de l'usine Angus.
Sainte-Philomène rappelle le souvenir de Philomène Desforges, épouse de Pierre Desforges, donateur du terrain pour la construction de l'église.

  • Repères géographiques -


Sur le centre est de l'île de Montréal.
Jouxte les arrondissements Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, Plateau-Mont-Royal-Centre-Sud, Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension et Saint-Léonard.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)