Saint-Élie-d'Orford (ancienne municipalité)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)


  • Superficie - 101,2 km2.
  • Gentilé - Orferois, oise.


  • Éphémérides -


1801 Proclamation du canton de Orford.
1871 (22 février) Constitution de la municipalité du canton de Orford.
1872 Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Rock Forest.
1883 Fondation de la mission Saint-Élie.
1885 Construction de la première église de Saint-Élie et ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Glen Iver.
1889 (8 février) Érection canonique et ouverture des registres de la paroisse Saint-Élie ; son territoire couvre une partie du canton de Orford.
1891 Nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse Saint-Roch-d'Orford.
1896 (16 mars) Érection canonique de la paroisse Saint-Roch-d'Orford ; son territoire couvre une partie des cantons de Ascot et Orford.
1899 Constitution de la municipalité de la paroisse Saint-Élie-d'Orford.
1916 (22 décembre) Constitution de la municipalité de Petit-Lac-Magog.
1921 (21 mars) Constitution de la municipalité de Rock Forest par détachement de celle du canton de Orford.
1931 Le bureau de poste de Glen Iver adopte le nom de Saint-Élie-d'Orford.
1980 Ouverture des registres de la paroisse de La Résurrection-du-Christ.
1983 (23 décembre) Tragédie mortelle à Rock Forest ; acte policier ; croyant, à tort, que 2 poseurs de tapis logeant au motel Châtillon de Rock Forest sont des voleurs recherchés, les agents André Castonguay et Roger Dion dirigés par le détective Michel Salvail du Service de police de Sherbrooke tirent à travers la porte de leur chambre et tuent Serge Beaudin ; des accusations sont portées contre les 3 policiers ; le procès de Castonguay et Dion se termine par leur acquittement le 26 octobre 1984, puis les accusations contre Salvail sont retirées le 2 février 1985.
1996 (22 décembre) Serge Roy, 34 ans, assassine son père, Claude Roy, 59 ans, sa mère, Lorette Robert, 60 ans, et sa fille Vicky Roy, 7 ans, puis tente vainement de se suicider.
1997 (22 décembre) Fondation de la Régie intermunicipale de police de la région sherbrookoise par les municipalités de Ascot, Brompton, Bromptonville, Deauville, Fleurimont, Lennoxville, Rock Forest, Saint-Élie-d'Orford, Sherbrooke et Waterville.
2000 La population de Saint-Élie-d'Orford est de 7 437 habitants.
2001 (12 août) Regroupement des municipalités de Ascot, Bromptonville (en partie), Deauville, Fleurimont, Lennoxville, Rock Forest, Saint-Élie-d'Orford, Stoke (en partie) et Sherbrooke sous le nom de cette dernière.

  • Services -


Une école publique (préscolaire et primaire).

  • Toponymie -


Glen Iver rappelle le souvenir de l'Écossais, Dan McIver, l'un des premiers colons ; Glen est un mot écossais signifiant «vallée».
Orford évoque un village du Suffolk, Angleterre.
Rock Forest s'est imposé parce que les rivages de la rivière Magog à cet endroit étaient rocheux et recouverts d'une forêt épaisse.
Saint-Élie rappelle le souvenir de l'abbé Alfred-Élie Dufresne (1826-1891), l'un des premiers desservants de la paroisse.
Saint Roch a été donné comme patron à la paroisse parce que les Anglais appelaient l'endroit Rock Forest.


  • Repères géographiques -


Sur le versant droit du bassin du Saint-Laurent.
À l'ouest de Sherbrooke.
Diocèse de Sherbrooke.
Municipalité régionale de comté de Sherbrooke.
Région touristique des Cantons-de-l'Est.
Carte 8.
Carte 8 sur Google Maps

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)