Saint-Maxime-du-Mont-Louis (municipalité)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Superficie - 220,38 km2.


  • Éphémérides -


Avant 1702 Concession d'une seigneurie (3 lieues de front sur 3 lieues de profondeur) à Nicolas Bourlet qui ouvre un poste de pêche à l'est de l'embouchure de la rivière Mont-Louis.
1719 (13 mai) Vente de la seigneurie par François Magneure et Marguerite Magneure et la succession vacante de Nicolas Bourlet à Pierre Haimard, seigneur de Paspébiac.
1723 (28 juillet) Donation de sa part de la seigneurie (1/2) par Pierre Haimard à Louis Gosselin, fils de son épouse, Louise Guillot, veuve de Gabriel Gosselin.
1724 (12 septembre) Au décès de Pierre Haimard, l'autre moitié de la seigneurie passe à son épouse, Louise Guillot.
1753 (10 avril) Saisie sur les biens de Gabriel Gosselin à la poursuite des enfants de Simon Haimard, le frère de Pierre Haimard, la seigneurie est adjugée à Joseph Cadet.
1758 Incendie des installations provoqué par les soldats du général Wolfe.
1786 (10 mai) Vente de la seigneurie de Mont-Louis (188) par Robert Hunter de Londres à James Curchard, négociant de Québec.
1799 (28 mars) Saisie sur les biens de James Curchard, la seigneurie est adjugée à Robert Hunter.
1824 (20 juillet) Vente de la seigneurie par la succession de Robert Hunter à Mathew Bell.
1839 La seigneurie appartient à Mathew Bell.
1854 (18 décembre) Abolition du régime seigneurial.
1867 Fondation de la mission Saint-Maxime.
1875 (4 juin) Érection canonique, nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse Saint-Maxime-du-Mont-Louis ; son territoire couvre la plus grande partie de la seigneurie de Mont-Louis (188).
1884 (10 juin) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Maxime-du-Mont-Louis.
1890 Fondation de la mission Saint-Antoine-de-Padoue à Gros-Morne.
1923 La population de la mission Saint-Antoine-de-Padoue est de 200 âmes, celle de la paroisse Saint-Maxime, 1 000.
1939 (16 mai) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Antoine-de-Padoue.
1956 (30 avril) Tragédie mortelle ; incendie d'une demeure familiale ; bilan : 9 morts (Mme Arthur Laflamme et 8 de ses enfants âgés de 2 à 15 ans).
1957 (26 janvier) Fondation de la Caisse populaire de Mont-Louis.
1990 La population de Saint-Maxime-du-Mont-Louis est de 1 694 habitants.
2000 La population de Saint-Maxime-du-Mont-Louis est de 1 379 habitants.
2010 La population de Saint-Maxime-du-Mont-Louis est de 1 165 habitants.

  • Attraits :


Moulin à farine du ruisseau des Olives (1875) ; desservait la région située entre Rivière-à-Claude et Grande-Vallée.
Pêche sur le quai (éperlan, maquereau et poulamon).
Pisciculture.

  • Toponymie -


Gros-Morne pourrait être une déformation de Gros-Mâle ; morne est un terme géographique se rapportant à un rocher qui a résisté à l'érosion.
Mont-Louis rappelle la seigneurie de ce nom dans laquelle le territoire de la municipalité est situé.
Saint-Maxime rappelle le souvenir de l'abbé Maxime Tardif (1821-1850), secrétaire de Mgr Pierre-Flavien Turgeon, évêque de Gaspé à l'époque de la fondation de la paroisse.

  • Repères géographiques -


Sur la côte sud du golfe du Saint-Laurent.
À environ 140 km au nord-est de Matane.
Diocèse de Gaspé.
Division administrative seigneuriale de Québec-DASQ.
Municipalité régionale de comté de La Haute-Gaspésie.
Région touristique de la Gaspésie.

  • Accès : Route 132.

Carte 2.

Carte 2 sur Google Maps

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)