Sainte-Anne-de-la-Pérade-Moitié-Est (seigneurie)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Éphémérides -


Aussi appelée Dorvilliers

1636 Concession d'une seigneurie (de la rivière La Chevrotière à la rivière Saint-Maurice, y compris les îles adjaçantes, sur une profondeur de 20 lieues) par la Compagnie de la Nouvelle-France au Jésuite Jacques de La Ferté de la Madeleine de Châteaudun qui la nomme seigneurie de La Madeleine.
1669 (3 janvier) Jacques de La Ferté de la Madeleine et de Châteaudun vend une partie de sa seigneurie (1/2 de lieue de front sur le fleuve x 1 lieue de profondeur sur la rive est de la rivière Sainte-Anne, y compris les îles Saint-Ignace et Sainte-Marguerite) à Michel Gamelin. Michel Gamelin établit un poste de traite de fourrure sur la pointe sud de l'île Saint-Ignace.
1670 (29 septembre) Michel Gamelin vend sa concession à Edmond de Suève et à Thomas Tarieu de la Nouguère.
1672 (29 octobre) Confirmation de la concession d'une seigneurie par l'intendant Talon à Edmond de Suève et Thomas Tarieu de la Nouguère et de la Pérade ; la part de ce dernier (1/2) est sur la rive ouest de la rivière Sainte-Anne et prend le nom de Sainte-Anne-de-la-Pérade-Moitié-Ouest ; la part de Edmond de Suève est située à l'est et prend le nom de Sainte-Anne-de-la-Pérade-Moitié-Est.
1695 (16 juin) Edmond de Suève lègue sa seigneurie par testament à Edmond Chorel de Champlain.
1707 (1 mars) Au décès de Edmond de Suève, la seigneurie passe à Edmond Chorel de Champlain.
1713 Au décès de Edmond Chorel de Champlain, la seigneurie passe à ses frères, Jean-Baptiste dit François Chorel Dorvilliers et René Chorel de Saint-Romain.
1714 (14 mars) François Chorel Dorvilliers acquiert la part de son frère, René Chorel de Saint-Romain, dans la seigneurie et devient le seul propriétaire de la seigneurie qu'il nomme Dorvilliers. Au décès de François Chorel Dorvilliers, la seigneurie Dorvilliers passe à ses enfants Marie-Anne Dorvilliers (mariée à Jacques-Joseph Levreau de Langy) et Pierre-François Dorvilliers.
1778 (20 février) Marie-Anne Dorvilliers, pour elle-même et pour ses deux fils, cède sa part de la seigneurie Dorvilliers à Pierre-François Chorel Dorvilliers.
1861 (24 janvier) La seigneurie de Dorvilliers appartient aux héritiers de Pierre Charest.

  • Repères géographiques -


Sur la rive gauche du Saint-Laurent, entre la seigneurie de Sainte-Anne-de-la-Pérade-Moitié-Ouest et celle des Grondines, à l'est.
Division administrative seigneuriale de Trois-Rivières-DASTR.


  • Crédits -


Seigneuries et fiefs du Québec Dossiers toponymiques (Serge Courville et Serge Labrecque , CELAT Université Laval à Québec-ULQ, 1988)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)