Sainte-Claire (seigneurie)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Éphémérides -


1693 (17 mars) Concession d'une seigneurie (1 lieue de front sur 2 lieues de profondeur) par le gouverneur Frontenac et l'intendant Champigny à René Lepage de Sainte-Claire qui la nomme seigneurie de Sainte-Claire.
1790 (15 septembre) Cession de ses droits dans la seigneurie de Rimouski (175-176), la seigneurie de Saint-Barnabé, la seigneurie de l'Anse-aux-Coques et la seigneurie de Sainte-Claire par Geneviève Lepage de Saint-Germain à Joseph Drapeau.
1810 (3 novembre) Au décès de Joseph Drapeau, la seigneurie passe à sa veuve Marie-Geneviève Noël de Tilly, et à ses filles, Marie-Josephte Drapeau, veuve de Jean-Baptiste d'Estimauville, Angélique-Flavie Drapeau, Marguerite-Josephte Drapeau, Gertrude-Luce Drapeau, Louise-Angèle Drapeau et Adelaïde Drapeau, épouse de Augustin Kelly.
1854 (18 décembre) Abolition du régime seigneurial.
1859 (8 février) La seigneurie appartient aux héritières de Joseph Drapeau.

  • Repères géographiques -


Sur le versant droit du bassin du Saint-Laurent.
Derrière la seigneurie de Fournier (150), la seigneurie de Gagné (151) et la seigneurie de Gamache (152).
Division administrative seigneuriale de Québec-DASQ.


  • Crédits -


Seigneuries et fiefs du Québec Dossiers toponymiques (Serge Courville et Serge Labrecque , CELAT Université Laval à Québec-ULQ, 1988)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)