Sainte-Pétronille (municipalité de village)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Superficie - 4,50 km2.
  • Gentilé - Pétronillais, aise.


  • Éphémérides -


1649 Concession d'un arrière-fief sur l'île d'Orléans à François de Chavigny de Berchereau qui y établit une ferme.
1651 Décès de François Chavigny de Berchereau et cession de l'arrière-fief à Éléonore Grandmaison, son épouse.
1652 Mariage de Éléonore Grandmaison avec Jacques Gourdeau de Beaulieu qui donne son nom à l'arrière-fief.
1759 Le général Wolfe y établit son quartier général lorsqu'il attaque la ville de Québec avec ses 40 000 soldats.
1784 (1 janvier) Constitution de la municipalité du village de Beaulieu.
1855 Construction du quai aujourd'hui appelé le vieux quai.
1868 Fondation du premier club de golf en Amérique du Nord (3 trous).
1870 (30 décembre) Érection canonique de la paroisse Sainte-Pétronille par détachement de celle de Saint-Pierre ; son territoire couvre le fief Beaulieu.
1871 Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Beaulieu. (16 juillet) Pose de la première pierre de l'église Sainte-Pétronille. (20 novembre) Célébration de la première messe dans l'église Sainte-Pétronille.
1872 Nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse Sainte-Pétronille.
1874 (1 janvier) Constitution de la municipalité du village de Beaulieu.
1923 La population de la paroisse est de 215 âmes.
1980 Le village de Beaulieu prend officiellement le nom de Sainte-Pétronille qui le désignait déjà dans le langage courant.
1990 La population de Sainte-Pétronille est de 1 068 habitants.
1991 Le bureau de poste de Beaulieu prend le nom de Sainte-Pétronille.
2000 La population de Sainte-Pétronille est de 1 106 habitants.
2010 La population de Sainte-Pétronille est de 1 072 habitants.

  • Attraits :


Domaine Porteous (1900) ; 253, chemin Royal ; entouré de jardins appelés «La Groisardière» ; toiles marouflées de Willyam Brymner et de Maurice Cullen ; propriété du Foyer de charité Notre-Dame-d'Orléans.
Église Sainte-Pétronille (1871) ; plans de Joseph-Ferdinand Peachy.
La Goéliche (victorien, 1895) ; auberge construite près du quai du village et du site de deux anciens chantiers maritimes où l'on construisait des goélettes («goéliche» est une petite embarcation servant au transport des cargaisons des goélettes incapables d'approcher de la rive à cause de leur tirant d'eau) ; chacune des chambres de l'auberge est baptisée du nom d'une goélette et ornée d'une photo et de l'histoire authentique de cette goélette.
Maison Horatio-Walker ; 11 et 13 rue Horatio-Walker ; habitée de 1904 à 1938 par le peintre britannique Horatio Walker (1858-1938).
Manoir Gourdeau (fin du XVIIe siècle) ; 137, chemin Royal.

  • Sports -


Golf ; un parcours de 9 trous.

  • Toponymie -


Beaulieu rappelle le souvenir de Jacques Gourdeau de Beaulieu, marchand et bourgeois de Québec, second mari de Éléonore Grandmaison, la propriétaire de l'arrière-fief dont elle hérite au décès de son premier mari, François Chavigny de Berchereau.

  • Repères géographiques -


Sur la pointe sud-ouest de l'île d'Orléans.
Au nord-est de Québec.
Diocèse de Québec.
Municipalité régionale de comté de L'Ile-d'Orléans.
Communauté métropolitaine de Québec-CMQ.
Région touristique de Québec.

  • Accès : Route 268 via Route 138 ou Autoroute 40.

Carte 4.

Carte 4 sur Google Maps

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)