Taylor (Charles)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de lettres (philosophe et politologue) né en 1931 à Montréal.

Études à la McGill University et à l'University of Oxford, Angleterre (doctorat, 1961).
Bourse Rhodes (1952).
Vice-président de l'Institut für die Wissenschaften von Meschen de Vienne, Autriche.
Professeur aux Départements des sciences politiques et de philosophie de la McGill University (1961-1976 et 1981-).
Titulaire de la chaire Chichele en pensée sociale et politique de la University of Oxford (1976-1981).
Membre du Conseil de la langue française du Québec (1990 - ).
Candidat du Nouveau parti démocratique-NDP défait aux élections générale du Canada en 1962, 1963, 1965 et 1968.
En février 2007, le gouvernement du Québec le nomme coprésident, avec Gérard Bouchard, d'une commission chargée de proposer des solutions aux problèmes suscités par la diversification de la population québécoise et les accommodements raisonnables que devrait faire la société d'accueil et les nouveaux arrivants ; ils remettent leur rapport le 22 mai 2008.
Son père était copropriétaire d'une usine d'acier et sa mère, Simone Beaubien, une designer de mode.
Frère de Gretta Taylor Chambers. Beau-Frère de Egan Chambers.

  • Publications - Liste partielle


The Explanation of Behavior (thèse de doctorat, 1964)
The Patern of Modernity (1971)
Interpretation of the Sciences of Man (essai, 1971)
Radical Tories : The Conservative Tradition in Canada (1982)
Philosophical Papers (articles, 1985)
Hegel (1975)
Hegel and Modern Society (essai, 1979)
Sources of the Self : The Making of Modern Identity (essai, 1989)
The Malaise of Modernity (1991)
Rapprocher les solitudes. Écrits sur le fédéralisme et le nationalisme au Canada - Reconciling the Solitudes (1992)
Philosophical Arguments (1995)
Les Sources du moi, (essai, traduction de Sources of the Self, Éditions du Boréal, 1998, et Boréal Compact, 2003)
La Diversité de l'expérience religieuse aujourd'hui (Fides, 2003)
Multiculturalisme et politique de la reconnaissance, The Secular Age (essai, Belknap Press / Harvard, 2007)
Laïcité et liberté de conscience : (essai, avec Jocelyn Maclure, Boréal, 2010 ; édité en Pologne chez Wydawcow Universitas, 2016)
L'Âge séculier (essai, Éditions du Boréal, 2005 ; traduit de l'anglais par Patrick Savidan, 2011)
Les Avenues de la foi (Entretiens avec Jonathan Guilbault, novalis, 2015)

  • Distinctions -


Membre de la Société royale du Canada-SRC (1975).
Prix Molson du Conseil des arts du Canada-CAC (1991).
Prix Léon-Gérin du Gouvernement du Québec (1992).
Compagnon de l'Ordre du Canada-COC (1995).
Récipiendaire (1996) de la Marianis Award, la plus haute distinction remise par l'Université de Dayton (Ohio) pour un universitaire catholique pour «Progress toward research or discoveries about spiritual realities».
Membre de la British Academy.
Grand officier de l'Ordre national du Québec-GOONQ (2000).
Membre de l'Académie des Grands Montréalais (2003).
Prix Templeton (1,8 M $) décerné par la fondation Templeton à un chercheur qui s'intéresse à la spiritualité (2007).
Prix Kyoto des art et philosophie (médaille d'or + 50 M yens ou 470 765 $) décerné par la Fondation Inamuri du Japon ; il est le premier Canadien à recevoir cet honneur octroyé annuellement depuis 24 ans ; ce prix reconnaît qu'il a mis au point une «philosophie éclairée qui permet aux gens de traditions et de cultures différentes de préserver leur identité tout en coexistant pacifiquement».

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)