Tremblay (seigneurie)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Éphémérides -


1672 (29 octobre) Concession d'une seigneurie par l'intendant Jean Talon à René Gauthier de Varennes, gouverneur de Trois-Rivières ; le territoire de la seigneurie comprend deux espaces de terre dont l'un, en amont de la seigneurie de Boucherville (71), va jusqu'à la rivière Notre-Dame et l'autre, en aval de cette seigneurie, est de 28 arpents de front x 1 1/2 lieue de profondeur et comprend 2 des îles dites Percées et 3 îlets au-dessous de ces îles.
1707 (1 juillet) La seigneurie du Tremblay est cédée en partage à Pierre Gauthier de Beaumois et de la Vérendrye.
1758 (1 février) Joseph Gauthier de la Vérendrye épouse Louise-Antoine Mezière de Lepervenche.
1768 (23 juillet) La seigneurie Du Tremblay passe en partie à Jacques LeMoyne.
1769 (9 novembre) La seigneurie du Tremblay et les 2/3 de l'île Sainte-Marguerite échoient en partage à Joseph Boucher de la Broquerie et à sa femme, Marie Gamelin Mogras.
1781 La seigneurie Du Tremblay appartient à Joseph Boucher de la Broquerie, Louise-Antoine Mezière de Lepervanche, veuve de Joseph Gauthier de la Vérendrye, Joseph LeMoyne Despins, Joseph-Pascal Dubuc.
1854 (18 décembre) Abolition du régime seigneurial.
1861 La seigneurie appartient à J.-B. de la Broquerie, J.-B. Petit dit Lalumière et Joseph Charron.

  • Repères géographiques -


Sur la rive droite du Saint-Laurent, entre la seigneurie de Longueuil (69) et la seigneurie de Boucherville (71).
Division administrative seigneuriale de Montréal-DASM.


  • Crédits -


Seigneuries et fiefs du Québec Dossiers toponymiques (Serge Courville et Serge Labrecque , CELAT Université Laval à Québec-ULQ, 1988)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)