Vaillancourt (Gilles)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme d'affaires (commerçant) né en 1941 (9 janvier 1941) à Laval-des-Rapides.

Maire de la ville de Laval (1989-2012).
En 2012, Monsieur Vaillancourt remet sa démission comme maire de Laval.
Le 9 mai 2013, lors de l'opération HONORER, Monsieur Accurso est de nouveau appréhendé en même temps que 36 autres personnes ayant des relations avec des gestionnaires de la ville de Laval ; les personnes appréhendées dont le maire Gilles Vaillancourt, sont accusées de fraude et d'abus de confiance.
En décembre 2016, alors qu'il est âgé de 77 ans, il est reconnu coupable de fraude et condamné à 5 ans. 11 mois et quinze jours de prison.
En novembre 2017, en raison de sa bonne conduite, il obtient un semi-liberté alors qu'il est logé dans un centre de transition, un peu moins d'un an après avoir été emprisonné dans un pénitencier.
Le 6 décembre 2018, il obtient sa libération conditionnelle totale ; il devra cependant se soumettre aux conditions suivantes : s'il pourra continuer ses activités de bénévolat, il lui sera cependant interdit de s'impliquer dans des activités en lien avec le milieu politique et il devra fournir à son agent de libération conditionnelle tous ses documents financiers.
Reconnu coupable d'infractions criminelles, l'ingénieur Guy Jobin, un complice de Monsieur Vaillancourt est condamné à deux ans moins un jour de prison à purger dans la collectivité, puis, il est condamné par l'Ordre des Ingénieurs à une radiation de six mois et à une amende de 10 000 $. (Le Devoir, 7 décembre 2018, page A10)

  • Bibliographie :


Gilles Vaillancourt : Le monarque ( Jean-Louis Fortin et Sarah-Maude Lefebvre avec la collaboration d'Andrea Valeria) ; Les éditions du Journal de Montréal, 2018).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)