Waterloo (municipalité de ville)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Superficie - 11,52 km2.
  • Gentilé - Waterlois, oise.


  • Éphémérides -


1792
Arrivée des premiers colons dont le chef, le capitaine John Savage, s'établit dans la partie ouest du canton (West Shefford) à l'emplacement de ce qui est maintenant Bromont ; les premiers colons associés de John Savage venus s'établir graduellement dans le canton sont John Allen, James Bell, John Bell, Samuel Bell, William Bell, James Berry, Anthony Cutler, Alexander Douglas, Edward Graves, Sinson Griggs, Henry Hardie, Peter Hayes (1796), Timothy Hoskins, Abraham Kennison, Isaac Kennison, Solomon Kennison, John Knatchback, Isaac Lawrence (1794), Elijah Lawrence, Ezekiel Lewis, Silas Lewis, Malcolm McFarland, John Mock, John Mock fils, Joseph Mock, William Moffat, Henry Powers, Richard Powers, John Savage fils de John, John Savage fils de Edward Savage, Peter Savage, John Spalding, Thaddeus Tuttle, John Lockhart Wiseman, Hezekiah Wood (1794).
1793
Ezekiel Lewis s'installe et construit un moulin à scie à cet endroit de la rivière Yamaska-Nord.
1794
Établissement de Isaac Lawrence près des limites de l'actuel village de Waterloo.
1796
Établissement des premiers colons, les Loyalistes américains Hezekiah Robinson, Daniel Taylor et Charles Allen qui fondent l'agglomération autour du moulin de Lewis.
1801
(10 février 1801) Proclamation du canton de Shefford borné par les cantons de Roxton, Brome, Stukely et Granby.
1810
Jeremiah Frost venus de Marlborough, New Hampshire (USA) s'établit dans la partie est du canton de Shefford.
1818
Fondation de la paroisse anglicane St. Luke.
1820
Arrivée d'autres colons anglophones.
1821
Construction de l'église anglicane St. Luke.
1836
Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Waterloo.
1843
Fondation de la paroisse et construction de la première église anglicane St. Luke sur une terre de 17 acres donnée par Hezekiah Robinson, un homme d'affaires du village.
Fondation de la paroisse méthodiste St. Paul. L'agglomération devient le chef-lieu du comté de Shefford et le siège du Bureau d'enregistrement des terres.
1851
Formation de l'église advantiste.
1855
(1er juillet 1855) Constitution de la municipalité du canton de Shefford.
1856 Parution du premier numéro du Waterloo Advertiser.
1857 Établissement de la Cour de circuit.
1859 Ouverture d'une succursale de l'Eastern Township Bank.
1860 Arrivée de colons canadiens-français.
1861 La population de Waterloo est de 300 habitants.
(19 août 1861) Le chemin de fer de la Stanstead, Shefford and Chambly Railroad arrive à Waterloo.
1864 Construction de l'église méthodiste.
1860 Inauguration du Palais de justice de Waterloo.
1864 Mise en exploitation de la tannerie S.V.E. Shaw and Co.
1865 Construction du manoir Foster par le sénateur Asa Belknap Foster.
(20 septembre 1865) Érection canonique, nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse catholique Saint-Bernardin-de-Waterloo ; son territoire couvre une partie du canton de Shefford.
1866 Construction de l'église St. Paul de la United Church.
1867
(1er janvier1867) Constitution de la municipalité du village de Waterloo par détachement de celle du canton de Shefford.
1868
(18 février 1868) Incendie de l'église méthodiste ; reconstruite sur le même site, elle sera ouverte au culte en juin 1869.
1870
Consécration de la seconde église anglicane St. Luke par l'évêque anglican de Montréal, Mgr Ashton Oxenden.
(13 juin 1870) Visite du prince Arthur d'Angleterre.
1871
La population de Waterloo est de 1 200 habitants.
Mise en exploitation de la Wallace and Pagan, une manufacture de voitures, de portes et fenêtres.
1874
La Waterloo Boot and Shoe Company obtient sa charte.
1875
La population de Waterloo est de 2 500 habitants.
1879
Le chemin de fer de la South Eastern Railway relie Drummondville à Sutton en passant par Acton-Vale, Roxton-Falls, South-Roxton et Waterloo.
1882
Les Soeurs des Saints Noms de Jésus et de Marie prennent charge de l'éducation des jeunes filles et s'installent dans le manoir Foster qu'elles renomment Maplewood. Joseph-Antoine Chagnon fonde le Journal de Waterloo.
1890
(20 décembre 1890) Le village de Waterloo devient ville.
1899
Arrivée des Frères maristes qui prennent charge de l'éducation des garçons.
1901
La population de Waterloo est de 2 000 habitants.
1902
Ouverture d'une succursale de la Sovereign Bank.
1911
(24 septembre 1911) Fondation de la Caisse populaire de Waterloo.
1916
(31 mars 1916) Constitution de la municipalité du village de Warden par détachement de celle du canton de Shefford.
1918
Fondation de la Slack Brothers spécialisés dans la culture des champignons.
1923
La population de la paroisse est de 3 000 âmes.
Le Waterloo Advertiser cesse de paraître.
1929
La compagnie canadienne Waterloo Plywood ouvre une usine de transformation du bois.
1933
Fondation du scolasticat des Missionnaires du Sacré-Coeur.
1937
(12 juin) Liquidation de la Caisse populaire de Waterloo.
1953
(12 septembre) Fondation de la Caisse populaire de Waterloo.
1954
Jacques Chagnon achète la crêmerie du village et la baptise Laiterie Chagnon.
1956
Le Journal de Waterloo cesse de paraître.
1971
La population de Waterloo est de 5 000 habitants.
1990
La population de Waterloo est de 4 265 habitants.
1994
Le manoir Foster est recyclé en gîte du passant.
1996
(19 janvier) Suicide d'un autochtone de Mistissini détenu dans la prison provinciale. (1 juillet) Fermeture de la prison provinciale.
2000
La population de Waterloo est de 4 300 habitants.
2009
La Laiterie Chagnon (30 employés) transforme plus de 7 000 000 de litres de lait par année.
2010
La population de Waterloo est de 3 931 habitants.
2013
(15 janvier 2013) La compagnie Raleigh Canada qui fabrique et assemble des vélos sur une base saisonnière depuis plus de 30 ans annonce qu'elle cessera cette fabrication à compter de juin 2013 et que son usine sera utilisée comme centre d'entreposage, de distribution et de prestation de services ouvert toute l'année à compter de janvier 2014.

  • Patrie -


Jean-Paul Pinsonneault.
Jonathan Robinson.

  • Attraits :


Église Saint-Bernardin ; orgue Casavant (1913).
Église St. Luke (anglicans, 1869-1870) ; 403, rue Court ; néogothique, High Victorian ; plans de Thomas Seaton Scott ; tour reconstruite en 1900 ; orgue Casavant (1919) ; classée monument historique en 1978.
Manoir Foster 1865) ; style victorien ; 26 rue Clark ; construit non loin du lac Waterloo pour le sénateur Asa Belknap Foster, un magnat du chemin de fer ; il est acquis par les Soeurs des Saints-Noms-de-Jésus-et-de-Marie en 1882 et prend le nom de manoir Maplewood ; recyclé en gîte du passant en 1994, la maison a ensuite été laissée à l'abandon pendant quelques années ; la maison tombait en ruines, l'eau de pluie passait à travers le toit et l'une des pièces du rez-de-chaussée était rempli de détritus lors qu'elle a été achetée en 2012 par Valérie Arseneau et son conjoint Martin Bouchard ; le couple a procédé aux rénovations au coût de 1,2 million $ avancés par deux mécènes fanas d'architecture. (La Presse, 6 et 7 juin 2015, page D4)
Musée des sciences naturelles.
Roseraies Mont-Shefford.

  • Sports -


Golf ; deux parcours de 18 trous.
Piste multifonctionnelle L'Estriade ; relie Granby à Waterloo en passant par Shefford et Bromont.

  • Services -


Centre hospitalier de Waterloo (40 lits).
Prison provinciale à sécurité minimum.

  • Toponymie -


Waterloo rappelle la ville de Belgique où, le 18 juin 1815, l'armée de Napoléon I est défaite par les Anglais et les Prussiens ; cette défaite provoque la seconde abdication de Napoléon Ier.

  • Repères géographiques -


Sur le versant droit du bassin du Saint-Laurent.
À une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de Sherbrooke.
Sur la rivière Yamaska-Nord.
Encerclée par la municipalité du canton de Shefford.
Diocèse de Saint-Hyacinthe.
Municipalité régionale de comté de La Haute-Yamaska.
Région touristique des Cantons-de-l'Est.

  • Accès : Route 112 ou Autoroute 10.

Carte 8.

Carte 8 sur Google Maps

  • Bibliographie -


Histoire de Shefford (C. Thomas, Lovell Printing and Publishing Co. 1877 ; traduit par l'abbé Ovila Fournier, les Éditions de la Libellule, Île-Perrot-Nord, 1973).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)