Facal (Joseph)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de sciences (sociologue) et professeur né en 1961 à Montevideo, Uruguay.

Arrive au Québec en 1970.
Études à la Sorbonne de Paris (doctorat en sociologie), à l'Université de Montréal-UdeM et à l'Université du Québec à Montréal-UQÀM.
Professeur à l'École des Hautes Études Commerciales-HÉC de Montréal et à la Concordia University de Montréal (1991-1994 et 2003-).
Député du Parti québécois-PQ de Fabre à l'Assemblée nationale du Québec-ANQ (1994-2003).
Ministre des Affaires intergouvernementales canadiennes et ministre responsable de la région de l'Outaouais (1998-2001) dans le cabinet de Lucien Bouchard.
Ministre des Relations avec les citoyens et de l'Immigration, ministre délégué aux Affaires intergouvernementales canadiennes et ministre responsables des relations avec les Francophones hors Québec (8 mars 2001-30 janvier 2002), ministre d'État à l'Administration et à la Fonction publique, ministre responsable de l'Administration et de la Fonction publique, président du Conseil du Trésor (30 janvier 2002-29 avril 2003) dans le cabinet de Bernard Landry.
En 2013, il nie catégoriquement avoir reçu de l'argent liquide du maire de Laval, Gilles Vaillancourt lors de l'élection de 1994, comme le témoin Claude Vallée, l'aurait mentionné devant les enquêteurs de l'Unité permanente anti-corruption-UPAC ; Claude Vallée est un ingénieur qui travaillait pour la firme Vallée Lefebvre de Laval.
Ne présente pas sa candidature aux élections générales provinciales de 2003.


  • Publications - Liste partielle


Volonté politique et pouvoir médical, la naissance de l'assurance maladie au Québec et aux États-Unis (essai, Boréal, 2006)
Qui a raison ? (essai, avec André Pratte, Boréal, 2008)
Quelque chose comme un grand peuple (essai, Boréal, 2010)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)